Actualités de l'assurance pour les professions libérales

Généralisation du tiers payant : les médecins toujours furieux

Publié le 25 novembre 2014
 | Rédigé par
Généralisation du tiers payant : les médecins n'en démordent pas

Généralisez le tiers payant et vous obtiendrez des médecins mécontents. Cette généralisation les inquiète du fait d’un délai d’indemnisation jugé trop long. Deux généralistes de Tourcoing ont récemment créé un Observatoire du tiers payant chargé d’examiner ce délai proposé par l’Assurance Maladie.

Lancement d’un Observatoire du tiers payant

D’après le gouvernement, le tiers payant devrait être généralisé en 2017. Une mesure qui n’enchante guère les médecins.

En effet, ils craignent que les paiements ne soient en retard. Car, généraliser le tiers payant revient à permettre aux malades de ne pas payer leur consultation lorsqu’ils se font soigner, cette tâche revenant à l’Assurance Maladie.

L’organisme public a fixé un délai de moins de cinq jours ouvrables pour les feuilles de soins électroniques et un délai plus long de vingt jours pour les feuilles de soins classiques, c’est-à-dire en papier. La réalité est toute autre : ce délai n’est pas respecté pour une feuille de soins sur deux.

Un délai de paiement de 39 jours

Les généralistes Bertrand Legrand et Thomas Rémy, en lançant leur Observatoire du tiers payant, se sont donné pour mission d’examiner la totalité des feuilles de soins en tiers payant délivrés par leur cabinet qui opère en libéral. Après étude de 65 000 feuilles de soins, ils ont établi qu’elles étaient indemnisées au bout de 39 jours.

Ils se mobilisent actuellement à travers leur Observatoire qui incite les médecins à placer anonymement leurs relevés de paiement en tiers payant, par mois, sur le site Ameli.fr. Ils procèderont ensuite à l’analyse de ces derniers pour savoir en combien de temps ils sont remboursés, en moyenne, et réaliseront un classement des Caisses primaires d'assurance-maladie.

Puisque certaines caisses semblent payer plus tard que d’autres, les deux généralistes comptent sur les résultats de leur étude pour permettre aux syndicats de médecins de s’en prévaloir pour faire pression sur ces caisses.

Dans le cadre de leurs activités, les médecins libéraux doivent être assurés car cela leur permet d’être couverts en cas de différends avec un de leurs patients.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
1 réaction
Commentaire
Merci pour ce bel article. Effectivement la colère monte quand une dépense de 800Millions d'euros ne servira qu'à dispenser de l'avance de frais alors que le souci se situe dans la régression du taux de couverture par les complémentaires en France... et que le gouvernement ne met pour celà que 200 Millions d'euros! http://tiers-payant.org/blog