Actualités de l'assurance pour les professions libérales

François Hollande au chevet des médecins

Publié le 31 octobre 2014
 | Rédigé par
François Hollande est allé à la rencontre des médecins

Les médecins se sentent actuellement acculés, affirme Patrick Bouet, président de l’Ordre. Au cœur de leurs inquiétudes : les transformations au niveau des professions réglementées initiées par le projet de loi Santé de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes. Lors du congrès national de l’Ordre, le président de la République François Hollande a tenu à les rassurer en leur promettant qu’ils seront associés à la mise en application des différentes mesures. Explications.

Les médecins associés au projet de délégations des tâches

François Hollande a tenté de rassurer les médecins lors du congrès national de l’Ordre qui s’est récemment tenu.

M. Hollande a rappelé la nécessité de la délégation des tâches et reconnu les craintes que cela pouvait provoquer chez les médecins, du fait qu’ils perdraient l’exclusivité des soins.

En effet, ledit projet prévoit une ouverture à la vaccination aux pharmaciens et sages-femmes et la possibilité pour les infirmiers de traiter des actes médicaux.

L’assouplissement du tiers-payant obligatoire

Outre la création du statut d’infirmier clinicien et la délégation des tâches, les médecins sont aussi inquiets du tiers-payant intégral dont la mise en œuvre est prévue pour 2017.

En effet, certains médecins se sentent menacés par cette mesure et ne veulent pas changer leurs habitudes actuelles. Toutefois, lors d’une conférence de presse récente, Marisol Touraine a affirmé ne pas vouloir contraindre un médecin en départ à la retraite à s’y conformer. En d’autres termes, elle ne prévoit aucune mesure répréhensive à l’encontre de ceux qui dérogeraient à ce système.

Dans le cadre de ses activités professionnelles, un médecin doit souscrire une assurance profession libérale. Cela lui permettra d’être couvert si sa responsabilité venait à être recherchée.  

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier