Actualité de l'assurance : prévoyance individuelle

SwissLife revoit son produit « SwissLife Prévoyance Indépendants »

Publié le 06 juillet 2018
 | Rédigé par
540 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.

SwissLife a décidé de revoir son produit d’assurance professionnelle baptisée « SwissLife Prévoyance Indépendants ». Ainsi, le groupe d’assurance propose de compenser la perte de revenus consécutive à une invalidité, un arrêt de travail ou un décès lorsque l’on est travailleur-non salarié (TNS). Présentation.

 

Plus de 480 professions concernées

En faisant évoluer son offre « SwissLife Prévoyance Indépendants », SwissLife souhaite prendre en compte l’évolution des besoins spécifiques des TNS.

 

Pour ce faire, le contrat d’assurance prévoyance individuelle apparaît désormais adapté aux caractéristiques de l’activité des travailleurs indépendants. Plus précisément, SwissLife annonce qu’avec l’aide du big data, cette offre est adaptée au régime obligatoire des TNS ainsi qu’aux risques propres à chaque professionnel, et ce, pour plus de 480 métiers.

 

Enfin, la grille des professions a été ajustée pour tenir compte des différentes spécialités médicales et deux nouvelles catégories « Nouvelles technologies » et « Consultants » ont fait leur apparition.

 

Le syndrome d’épuisement professionnel pris en compte

La formule « SwissLife Prévoyance Indépendants » intègre désormais les pathologies à l’instar du syndrome d’épuisement professionnel (« burn-out »). Ainsi, pour ce type de pathologie spécifique, l’assuré peut téléphoner à un psychologue qui évaluera son état et de prendra les mesures nécessaires. De plus, en cas d’arrêt de travail consécutif à une affection psychologique y compris le burn-out, l’arrêt de travail peut être pris en charge sans condition d’hospitalisation est possible. Enfin, le contrat de SwissLife permet la reprise d’une activité professionnelle en mi-temps thérapeutique en cas d’affection longue durée (ALD) ou d’une prise en charge hors ALD.

 

En outre, « SwissLife Prévoyance Indépendants » trouve à jouer pour les sports amateurs dits « à risques », et ce, jusqu’à un million d’euros par sinistre.

 

Notez aussi que d’ici fin juillet 2018, la signature électronique devrait être mise en place. Et, si le professionnel change d’assureur à garanties équivalentes, le contrat ne s’accompagnera d’aucun délai d’attente ni d’aucune sélection médicale.

 

Enfin, en matière de remboursements, les prestations sont forfaitaires jusqu’à 6 000 euros par mois et le « bonus fidélité » permet une diminution du nombre de jour de franchise pour les différents risques couverts.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier