Actualité de l'assurance : mutuelle santé collective

BNP Paribas Cardif : un partenariat en santé collective

Publié le 02 avril 2014
 | Rédigé par
Mutuelle d'entreprise : BNP Paribas Cardif cherche partenaire

BNP Paribas Cardif a connu une fructueuse année en 2013 même si sa présence apparaît en recul dans l’Hexagone. Pour redresser ces chiffres en légère baisse en France et offrir une prestation de qualité aux TPE/PME, Cardif se lance sur le marché de la mutuelle santé collective. Et, pour trouver le bon partenaire, un appel d’offres a été lancé. Explications.

Un partenariat pour gérer les risques

Pierre de Villeneuve, PDG de BNP Paribas Cardif, évoque de la manière suivante l’offre santé collective de Cardif. : « C’est une obligation pour nous d’avoir dans le réseau BNP Paribas ce genre d’offre pour ne pas souffrir d’un trou dans notre gamme de produits ».

Pour parvenir à ses fins, la compagnie recherche un partenaire « impliqué », c’est-à-dire un professionnel tel qu’une compagnie d’assurances ou une mutuelle qui pourra gérer les risques, de préférence un acteur avec lequel il y aurait « un intérêt commun à mutualiser des plateformes de distribution ».

Son offre devrait sortir d’ici trois mois et sera disponible via les réseaux de BNP Paribas et chez les courtiers ou conseillers en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) partenaires de Cardif.

2013, une année de hausse pour Cardif

Les activités de Cardif à l’international ont connu un franc succès en 2013, avec des chiffres en net progrès : un chiffre d’affaires à 25,3 Mds d’euros, soit 4% de hausse, un produit net bancaire (PNB) de 2,1Mds d’euros soit 8 % d’augmentation par rapport à 2012 et un résultat net à 1,2Md d’euros, soit une augmentation de 9 %.

En outre, Cardif est très actif à l’international, notamment en Amérique latine et en Asie où ses activités représentent 58 % du CA global avec un montant de 14,7 milliards d’euros et une progression de 8 %.

En revanche, la notoriété de BNP Paribas Cardif en France a été à la peine en 2013 : 10,6 milliards d’euros avec 1 % de baisse. L’offre santé collective du groupe doit notamment aider à redresser cette tendance et profitera de l’accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 pour se développer.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier