Actualité de l'assurance : mutuelle santé collective

Les Français ne connaissent pas l'ANI du 11 janvier 2013

Publié le 18 mars 2014
 | Rédigé par
Sondage : la généralisation de la mutuelle d'entreprise méconnue

La généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés instaurée par l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 est passé inaperçue pour 50 % des Français. Ce constat résulte d’un sondage réalisé par le cabinet de conseil Deloitte et l’Ifop auprès de plus de 2 000 Français âgés de 18 ans et plus sur leur perception du système de santé en général.

Une méconnaissance de la réforme

Sur les plus de 2 000 sondés, 50 % révèlent ne jamais avoir entendu parle de l’ANI ni de la réforme relative à la mutuelle santé collective au sein des entreprises. Un résultat en demi-teinte alors que cette généralisation souhaite améliorer le quotidien des Français, notamment dans le cadre du travail.

Concrètement, à compter du 1er janvier 2016, une offre en complémentaire santé d’entreprise devra être proposée à tous les salariés dans les entreprises du secteur privé. Ainsi, ce sont 5 millions de salariés supplémentaires qui pourront bénéficier d’un contrat collectif de mutuelle santé s’accompagnant d’une prise en charge partielle par l’employeur.

L’ANI : un accueil positif et quelques doutes

Les sondés accueillent cette réforme de façon positive puisque 78 % des personnes sollicitées y sont favorables. Cependant, les 22 % restants ne partagent pas cet enthousiasme et 6 % jugent même cette mesure comme étant très défavorable.

Pour expliquer cette réticence, Jean-François Poletti, associé conseil Santé chez Deloitte, estime : « Certains ont peur que les niveaux de remboursement soient trop standardisés ».

C’est d’ailleurs pour cette raison que 53 % des personnes interrogées se disent prêts à procéder à la souscription d’une surcomplémentaire pour profiter de services additionnels et d’une meilleure prise en charge, surtout en soins optiques et dentaires.

Enfin, 25 % des sondés pensent pouvoir payer entre 15 à 24 euros de plus par mois à côté de leur mutuelle d’entreprise.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier