Actualité de l'assurance : mutuelle santé collective

ANI : Autodistribution anticipe

Publié le 08 février 2015
 | Rédigé par
ANI : Autodistribution a pris les devants

La Directrice des ressources humaines (DRH) d’Autodistribution, spécialiste de la pièce auto et poids lourds, a récemment annoncé une application anticipée de l’accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 qui pose la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés. Plus loin, Murielle André constate que la mutuelle fait actuellement partie des questions les plus posées par les candidats. Explications.

Un régime unique sans distinction

La santé représentait un véritable « casse-tête » pour Autodistribution, distributeur bien connu de pièces détachées pour voitures et poids lourds. Au total, la société disposait de 160 régimes de protection sociale, ce nombre résultant des différentes acquisitions faites par l’entreprise.

Du fait de cette diversité des régimes d’assurance santé collective, certains employés disposaient d’une bonne indemnisation pour leurs frais de santé alors que d’autres n’étaient même pas pris en charge pour les mêmes besoins.

En 2011, alors que Murielle André a commencé à exercer la fonction de DRH, elle a constaté que ces disparités causaient notamment des problèmes d’équité entre salariés.

Face à la généralisation de la couverture santé d’entreprise, Autodistribution a choisi de mettre en place un régime unique qui ne fait aucune distinction entre les différentes catégories de salariés au sein de l’entreprise.

Des négociations de plus d’un an

Ces négociations avec les partenaires sociaux ont duré plus d’un an et demi. Au début, Murielle André a opté pour la prise en charge du seul salarié, en tenant compte du cas des salariés célibataires. Puis, elle a finalement inclus la famille dans la couverture pour offrir la meilleure assurance santé collective aux salariés.

Dix assureurs ont répondu à l’appel d’offres lancé par Autodistribution. Ils ont été reçus et mis en concurrence. Au terme de l’année 2014, la société Autodistribution a procédé au financement de 55 % du nouveau régime basé sur la fusion de celui des cadres et des non-cadres alors que l’ANI prévoit un financement minimal de 50 %. D’ailleurs, cette part du financement pourrait atteindre 60  % en 2015, si l’équilibre financier continue.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier