Actualité de l'assurance : multirisque informatique

Cyber-risques : un scénario à 1 000 milliards de dollars

Publié le 14 juillet 2015
 | Rédigé par
Le scénario d’une cyberattaque contre le réseau électrique américain

Le nouveau rapport de Lloyd’s s’intéresse aux conséquences d’une cyberattaque d’ampleur contre le réseau électrique américain, risque évoqué en 2013 par le président Barack Obama à l’occasion de son discours sur l’état de l’Union. Coup de projecteur.

Des millions d’Américains dans le noir

Afin d’inciter ses assurés à tenir compte des risques émergents, Lloyd’s a dévoilé son nouveau « scénario catastrophe » : une mise hors service du réseau électrique des Etats-Unis à l’initiative de pirates informatiques.

Réalisé avec le département d’étude des risques de l’Université de Cambridge, ce rapport dépeint la paralysie d’une grande partie du réseau électrique américain plongeant dans l’obscurité 15 Etats et 93 millions d’Américains.

Par ricochet, cette panne entraînerait la défaillance des équipements de sécurité et de santé, une chute des échanges commerciaux, l’interruption des approvisionnements en eau ainsi qu’une hausse de la mortalité.

L’économie lourdement impactée

En cas de cyberattaque affectant le réseau électrique américain, les sinistres représenteraient un coût estimé à 21,4 milliards de dollars (19,3 milliards d’euros) pour les acteurs du secteur. Dans le pire des scénarios, la facture pourrait même atteindre 71,1 milliards de dollars (64,3 milliards d’euros).

L’impact sur l’économie américaine représenterait, quant à lui, la bagatelle de 243 milliards de dollars (219 milliards d’euros) voire 1 000 milliards de dollars (904 milliards d’euros) dans le moins optimiste des scénarios.

Face aux cyber-risques, l’entreprise doit souscrire une assurance multirisque informatique. Selon les caractéristiques de l’offre souscrite, le contrat peut prévoir la prise en charge de la récupération des données perdues ou volées, le dépannage du matériel informatique ou encore des prestations relatives à l’e-réputation.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier