Actualité de l'assurance : multirisque informatique

La divulgation des données due aux erreurs humaines

Publié le 13 décembre 2014
 | Rédigé par
La divulgation de données est la conséquence d'erreurs humaines

Beazley, organisme d’assurance britannique, a analysé 1 500 sinistres pour lesquels des données ont été perdues. Ces deux dernières années, les dommages remboursés par Beazley ont touché 14 millions d’individus et des entreprises dans le secteur de la santé, des finances ou même de l’enseignement supérieur. Explications.

Des pirates et des logiciels malveillants

Selon Beazley, les informations sont divulguées essentiellement par suite d’une erreur humaine pour un sinistre sur deux.

Dans 31 % des cas, dans le secteur de la santé, les patients les divulguent accidentellement, notamment en se trompant de destinataire lorsqu’ils envoient un mail ou un fax. Dans 24 % des cas, ils égarent les documents papiers.

Les fuites involontaires coûtent 4,5 fois moins cher que la violation de données, selon Beazley. En effet, il revient très cher de rechercher les pirates. D’ailleurs, en cas de violation des données, 11 % des fuites d’information sont imputables aux pirates informatiques et aux logiciels malveillants. Ce chiffre croît d’année en année, comme en 2013 où ce type de sinistres a progressé de 20 %.

Les précieux conseils de Beazley

Beazley recommande cinq mesures afin d’éviter les fuites de données.

D’abord, 73 % des infractions analysées ont concerné des appareils portables. Or, un simple codage aurait suffi pour que les sinistres soient contenus.

Ensuite, en ce qui concerne les hackers et les logiciels malveillants, Beazley recommande de mettre à jour régulièrement les logiciels et de choisir des mots de passe difficiles pour décourager ces programmes et les pirates.

Enfin, comme c’est l’erreur humaine qui est souvent à l’origine des fuites d’informations, Beazley recommande d’une part de sensibiliser et former les salariés et d’autre part de vérifier minutieusement chaque mail avant de l’envoyer.

Au-delà de ces précieux conseils, notez que l’assurance multirisque informatique vous permet de couvrir votre parc informatique contre de nombreux risques d'accidents.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier