Actualité de l'assurance : flotte automobile

Les salariés prennent des risques au volant

Publié le 07 décembre 2014
 | Rédigé par
Sécurité routière : les salariés prennent des risques au volant

Téléphone au volant, somnolence, non-respect des limitations de vitesse et des règles élémentaires de sécurité. Les salariés sont assez peu disciplinés lorsqu’ils se trouvent au volant d’un véhicule professionnel. C’est le principal enseignement d’une étude récente menée par l’Association Prévention Routière : les salariés respectent rarement le Code de la route.  

Téléphone au volant

Les conducteurs empruntant le réseau routier pour des raisons professionnelles ont avoué prendre beaucoup de risques lors de leurs trajets.

Menée auprès de quelques 2 000 automobilistes, une enquête laisse apparaître que 80 % d’entre eux déclarent téléphoner au volant, 53 % lisent les SMS et plus de 34,2 % n’hésitent à envoyer des messages.

Répondre au téléphone est devenu un quasi-reflexe pour ceux qui partent en mission professionnelle. Même constat sur le trajet domicile-travail. Les chiffres le montrent : 61 % téléphonent alors qu’ils sont au volant, 29 % des sondés consultent leurs SMS et 12% en envoie. Des chiffres inquiétants surtout lorsqu’on sait que sur autoroute on peut parcourir 150 mètres en seulement 5 secondes.

Somnolence et excès de vitesse

Plus grave encore, la somnolence au volant est l’un des plus importants points soulignés pendant l’enquête.

En effet, l’Association Prévention Routière rappelle que la somnolence est l’une des premières causes de mortalité sur autoroute. L’enquête révèle que 62 % des automobilistes partant en mission professionnelle ont déjà lutté contre le sommeil durant leur trajet autoroutier. Et, 37 % des salariés avouent avoir déjà failli succomber au sommeil en rejoignant leur domicile ou le bureau. Ce risque de somnolence touche autant les femmes que les hommes et notamment ceux qui travaillent à des horaires décalés et parcourent plus de 70 km.

Arriver à l’heure au bureau, trop de temps perdu dans les embouteillages, les salariés n’hésitent pas à appuyer sur l’accélérateur pour éviter d’arriver en retard au bureau. Ainsi, 52 % d’entre eux roulent au-dessus des limitations de vitesse sur autoroute.

A noter enfin que, sous l’effet du stress, les salariés prennent de gros risques au volant lors de leurs déplacements professionnels.

En cas de sinistre, c’est l’assurance flotte automobile qui interviendra pour prendre en charge les conséquences, notamment financières, de l’accident. D’ailleurs, l’entreprise est tenue de posséder une telle assurance.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier