Actualité de l'assurance : flotte automobile

-1,7 % pour le marché du véhicule d'entreprise en mai 2018

Publié le 15 juin 2018
 | Rédigé par
141 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Marqué par une abondance de ponts, le mois de mai 2018 comptait un jour ouvré en moins par rapport à 2017. Rien d’étonnant dès lors à ce que les immatriculations des véhicules d’entreprises apparaissent en baisse pour cette période avec 64 531 unités écoulées (-1,7 %). Toutefois, le marché reste en croissance depuis le 1er janvier 2018. Coup de projecteur.

 

1 093 véhicules électriques écoulés en mai 2018

Selon les données chiffrées dévoilées par l’Observatoire du Véhicule d’Entreprise (OVE), le mois de mai 2018 a été marqué par un relatif coup d’arrêt.

 

Précisément, les immatriculations des véhicules particuliers (VP) ont baissé de 2,6 % avec 37 829 unités vendues. Dans le même temps, les véhicules utilitaires légers (VUL) ont quant à eux enregistré 26 702 immatriculations, soit un recul des ventes de 0,2 %.

 

Si l’on s’intéresse à la motorisation des véhicules d’entreprise, le diesel apparaît toujours à la baisse avec des immatriculations en recul de 5,6 % pour 51 889 unités écoulées. En revanche, les véhicules essence se portent bien avec 9 573 engins motorisés vendus, ce qui correspond à une hausse de 12,5 %.

 

Enfin, les véhicules électriques confirment leur bonne forme avec 1 093 véhicules particuliers et utilitaires légers vendus en mai 2018, soit à une augmentation des immatriculations de 31,8 %. Pour les voitures hybrides, cette hausse atteint 51,5 % à 1 914 exemplaires vendus.

 

Les ventes de véhicules essence en hausse depuis janvier 2018

Depuis le début de l’année 2018, le marché des véhicules motorisés d’entreprise affiche une progression estimée à 4,2 % à 334 923 exemplaires vendus, VP et VUL confondus.

 

Si l’on prête attention aux différents segments, les immatriculations ont bondi de 5,4 % pour les VP à 194 297 unités écoulées. Du côté des VUL, la hausse est moindre mais atteint tout de même 2,5 % pour 140 626 véhicules vendus.

 

Depuis le 1er janvier, 271 683 véhicules diesel ont trouvé preneur, soit un recul des ventes estimé à 1 % pour une part de marché de 81,1 % contre 85,4 % l’année dernière à même époque. L’essence quant à elle a vu ses immatriculations augmenter de 31,4 % pour une part de marché de 14,1 %.

 

Enfin, toujours depuis début 2018, ce sont 5 603 véhicules électriques qui ont été écoulés, ce qui correspond à des ventes en hausse de 39,6 % pour une part de marché estimée à 1,7 %. Même tendance à la hausse pour les voitures hybrides avec 10 235 unités vendues depuis le 1er janvier et une part de marché atteignant 3,1 % contre 2,1 % l’année dernière à même époque.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier