Actualité de l'assurance : épargne salariale

Epargne salariale : des versements en baisse

Publié le 30 novembre 2012
 | Rédigé par
Epargne salariale : versements des salariés en baisse

D’après les derniers chiffres de l’épargne salariale dévoilés par Natixis Interépargne, les versements faits aux salariés, qu’ils soient volontaires ou résultent de la participation, ont légèrement reculé à fin juin 2012. Décryptage.

L’effet de la crise économique

Annoncées le mercredi 28 décembre 2012 par Natixis Interépargne, les dernières données chiffrées relatives à l’épargne salariale laissent apparaître un recul des versements réalisés par les salariés sur leur plan d’épargne entreprise (PEE).

Ainsi, alors qu’ils représentaient 753 euros au premier semestre 2011, ces versements se sont élevés à 733 euros à fin juin 2012.

Cités par Les Echos, les auteurs du baromètre considèrent que ce « recul des montants investis par les épargnants peut s'expliquer par la baisse du montant de participation dégagé par les entreprises au titre de l'année 2011, notamment en raison de la crise économique ».

On notera que, dans le même temps, les versements volontaires réalisés par les entreprises sur le PEE ont enregistré une hausse assez sensible avec 834 euros à fin juin 2012 contre 808 euros un an plus tôt.

PERCO et abondement stables

Par ricochet, le montant moyen des versements effectués sur les PEE s’est fixé à 1 549 euros à fin juin 2012. Un montant qui s’élevait à 1 678 euros à même époque en 2011.

De son côté, l’intéressement continue de progresser avec un montant moyen par épargnant estimé à 1 855 euros à fin juin 2012 contre 1 784 euros pour le premier semestre 2011.

Enfin, le PERCO profite de la stabilité des versements volontaires effectués par les salariés avec 644 euros pour la période s’achevant fin juin 2012 contre 647 euros par rapport à 2011 à même époque. Une tendance à la stabilité qui caractérise aussi l’abondement passé de 1 489 euros en 2011 à 1 476 euros cette année.


Source : LesEchos.fr

 

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier