Actualités de l'assurance cyber-risques

En Europe, les grandes entreprises n'échappent pas aux cyber-risques

Publié le 25 octobre 2019
 | Rédigé par
120 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
hacker-personne-binaire

Selon l’étude européenne « Transformation digitale des entreprises et cybersécurité », 39 % des grandes entreprises ont déjà été victimes d’une cyber-attaque et, dans 75 % des cas, l’attaque n’a pas été rendue publique. D’ailleurs, si 80 % d’entre elles jugent la transformation numérique prioritaire, 21 % ne possèdent aucune politique réelle concernant la cybersécurité.

 

La transformation numérique : une priorité stratégique

Septième réseau mondial de conseil et d’audit, RSM dévoile, en partenariat avec les « European Business Awards », les résultats d’une enquête relative aux impacts de la transformation numérique sur la cybersécurité des grandes entreprises européennes.

 

Ainsi, 80 % de ces entreprises considèrent la transformation numérique comme une priorité stratégique et 29 % ont vu leur chiffre d’affaires augmenter grâce à cette transformation. A y regarder de plus près, 73 % d’entre elles investissent dans le cloud, 58 % dans l’automatisation, 58 % dans l’Internet des Objets, 22 % dans l’intelligence artificielle ou encore 22 % dans le « machine learning ».

 

En outre, il apparaît que 21 % des grandes entreprises du Vieux continent ne possèdent aucune stratégie en ce qui concerne la cybersécurité. Plus loin, 20 % d’entre elles n’ont aucun dispositif coordonné de lutte contre la cybercriminalité.

 

Enfin, alors même que le Règlement général sur la protection des données (RGPD) a poussé les entreprises à réfléchir à la mise en place de programmes de cybersécurité, seulement 51 % d’entre elles estiment que le texte leur a permis de mieux résister à une cyberattaque éventuelle.

 

22 % des entreprises proposent une formation aux cyber-risques

L’étude européenne « Transformation digitale des entreprises et cybersécurité » signale que les grandes entreprises européennes voient la cyber-sécurité comme un enjeu de direction. Toutefois, cette problématique n’est abordée que dans 54 % des cas lors des conseils d’administration. D’ailleurs, dans 59 % des cas, elle ne devient une priorité qu’après une attaque.

 

En outre, 20 % des grandes entreprises européennes considèrent que la responsabilité globale de la cybersécurité incombe au seul responsable informatique. Manager RSM - IT & Risk advisory, Antoine Baranger précise que « seulement 38 % des administrateurs » estiment que le président-directeur général de l’entreprise est le « responsable en dernier ressort » de la cybersécurité au sein de l’entreprise, ce qu’il juge assez « préoccupant ».

 

Enfin, la majorité des entreprises européennes interrogées (ndlr : 64 %) voit comme prioritaire la bonne formation des collaborateurs dans un objectif de prévention des erreurs humaines. Car, rappelons-le, 44 % des attaques ciblent spécifiquement les salariés par email, qu’il s’agisse de ransomware, de fishing ou de fraude au président. Malheureusement, seules 22 % des entreprises proposent une telle formation à leurs collaborateurs.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier