Actualités de l'assurance pour les artisans et les commerçants

Assurances Agricoles : les agriculteurs Algériens ne s'assurent pas

Publié le 07 janvier 2014
 | Rédigé par

Une réunion de la commission de l’agriculture et de la pêche de l’Assemblée populaire nationale a mis en évidence que les réticences des agriculteurs Algériens n’étaient pas à l’origine du fait qu’ils n’étaient pas assurés. En effet, ils sont très bien informés des contrats qu’ils peuvent souscrire.

Raison pour laquelle les agriculteurs ne s’assurent pas

Selon Chérif Benhabylès, directeur général de la Caisse nationale de la mutualité agricole, pour le site Liberté Algérie,  la raison pour laquelle les agriculteurs n’étaient pas assurés est que les contrats d’assurance agricole sont très couteux.

Il insiste donc sur la mise en place d’une subvention permettant de donner un coup de pouce à tous ceux qui travaillent dans ce secteur. M. Benhabylès souligne que pour que le contrat d’assurance puisse servir aux agriculteurs, il faut se focaliser vers « une logique économique où les compagnies d’assurance prendront en charge les dégâts pouvant affecter l’agriculteur ».

En outre, M. Benhabylès souhaite que le gouvernement réintègre l’assurance sociale au profit des agriculteurs et de leurs proches et ainsi leur fournir tous les services aux agriculteurs dans un même endroit. Enfin, sa dernière proposition est d’utiliser le contrat d’assurance comme garantie lors de la demande de crédit puisqu’il existe en ce moment près de 65 caisses régionales réparties un peu partout sur l’ensemble du territoire algérien.

L’assurance agricole en France

Pour le cas de la France, les agriculteurs peuvent souscrire une assurance professionnelle adaptée. Généralement, pour se protéger, le chef d’exploitation, les membres de sa famille, et toutes les personnes qui participent à la mise en valeur de l’exploitation peuvent souscrire une assurance accidents des exploitants agricoles. C’est une assurance obligatoire qui permet de se couvrir des frais de soins en cas d’accident de travail, à une maladie professionnelle ainsi que la vie privée. L’assurance accidents des exploitants agricoles permet aussi de bénéficier d’une rente d’inaptitude totale ou partielle à la profession agricole.

Pour souscrire ce contrat, l’exploitant peut choisir l’organisme d’assurance de son choix. Outre les garanties obligatoires qui accompagnent le contrat d’assurance agricole, l’exploitant pourra aussi renforcer son contrat avec des garanties supplémentaires qui entreront en jeu en cas d’arrêt de travail, d’invalidité ou encore de décès. Ces différentes situations engendrent souvent des dépenses conséquentes et affectent le fonctionnement du travail effectué par l’exploitant. Ainsi, malgré son caractère facultatif, ces garanties sont indispensables.

 

Contrairement, aux autres pays tel que l’Algérien, la France a pris de l’avance en matière d’assurance agricole, M. Benhabylès par ses divers efforts espèrent rattraper le retard cumulé.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier