Actualités de l'assurance pour les artisans et les commerçants

10 000 euros pour une coupe de cheveux ratée

Publié le 06 mars 2017
 | Rédigé par
A cause d'une coupe de cheveux ratée, cette cliente a dû se raser la tête

Voilà une publicité dont ce serait bien passé un salon de coiffure situé à proximité de Manchester, au Royaume-Uni. Une hôtesse de l’air a découvert avec horreur ses cheveux tomber après un prétendu « balayage ». Coût du « massacre » capillaire : 150 euros. Explications.

Des cheveux emmêlés et brûlés

C’est à Bramhall, ville du district de Stockport, dans le sud du Grand Manchester, que Donna Smith, hôtesse de l'air d’une trentaine d’années, pousse la porte du salon de coiffure ED's.

En quête d’une nouvelle tête, elle demande à la coiffeuse de réaliser un balayage ainsi qu’une frange. Mais, une fois installée, elle s’étonne de l’application d’un produit sur l’intégralité de ses cheveux et non pas seulement en balayage. Même étonnement pour le temps de pose qui lui a paru infini…

Après 7 heures (!), elle peut enfin se regarder dans le miroir pour découvrir un résultat catastrophique : ses cheveux sont tout emmêlés et même brûlés. Malgré tout, elle s’acquitte du montant de la prestation, à savoir 150 euros.

Des dégâts irréversibles

De retour à son domicile, Donna constate avec effroi que ses cheveux tombent ! Elle contacte aussitôt son employeur, l'agence Thomas Cook Airlines, qui lui accorde quelques jours de congés pour lui permettre de se remettre de ce choc.

Sur les conseils d’un spécialiste, l’hôtesse de l'air se résout à se raser la tête et à acheter une perruque. Malheureusement, ce professionnel lui révèle aussi que la situation ne peut pas être rattrapée…

En réaction, Donna décide de porter plainte contre le salon de coiffure. Elle a ainsi pu recevoir une indemnisation de 9 000 livres Sterling, soit un peu plus de 10 500 euros. Mais, l’histoire ne dit pas si le salon possédait une bonne assurance artisan-commerçant.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier