Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Nicolas Sarkozy tacle l'auto-entrepreneur

Publié le 13 avril 2015
 | Rédigé par
Nicolas Sarkozy épingle le statut de l'auto-entrepreneur

Alors qu’il était récemment l’invité de France Info, Nicolas Sarkozy, président de l’UMP, a évoqué diverses pistes de réformes économiques parmi lesquelles une nouvelle réforme du statut d’auto-entrepreneur évoquant un « problème de concurrence déloyale ». Explications.

Un « caillou dans [la] chaussure »

A l’origine de la création du statut d’auto-entrepreneur, Nicolas Sarkozy s’est pourtant montré assez critique lors d’une récente intervention sur France Info.

Après avoir reconnu qu’il s’agissait-là d’un « caillou dans [sa] chaussure », il a estimé qu’en l’état, le statut d’auto-entrepreneur présentait un « problème de concurrence déloyale » vis-à-vis des artisans. En cause, l’absence d’obligations pesant sur les auto-entrepreneurs.

Etat des lieux

Revu et corrigé l’année dernière, le statut d’auto-entrepreneur n’a en revanche pas connu de changement pour son plafond annuel qui demeure fixé à 32 900 euros pour les artisans et les professions libérales et à 82 200 euros pour les activités commerciales.

En outre, face au « spectre » de la concurrence déloyale, un stage préalable à l'installation (SPI) doit désormais être suivi auprès de la chambre des métiers.

Dans le cadre de ses activités, l’auto-entrepreneur peut subir ou causer un préjudice à des tiers comme l’un de ses clients par exemple. Pour se prémunir des conséquences financières d’un tel préjudice, il a tout intérêt à souscrire une assurance auto-entrepreneur. Et, pour plus de facilité, il faut utiliser un comparateur d’assurances professionnelles.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier