Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Auto-entrepreneur : le congé maternité sous conditions

Publié le 28 mars 2015
 | Rédigé par
Auto-entrepreneur : le RSI change les règles

Vous êtes auto-entrepreneur et vous cotisez pour bénéficier d’un congé maternité ou maladie. Toutefois, il faut savoir que le bénéfice d’un tel congé est désormais soumis à certaines conditions. Coup de projecteur.

Une indemnité à 20,84 euros

Pour prétendre à une indemnité en cas de congé maladie, un auto-entrepreneur doit réaliser un chiffre d’affaires annuel moyen de 4 900 euros. Ainsi, si votre chiffre d’affaires est inférieur à 3 804 euros, vous ne pourrez plus bénéficier d’une indemnité en cas de congé maladie.

Par le passé, les auto-entrepreneurs pouvaient bénéficier d’une indemnité à hauteur de 20,84 euros par jour même s’ils cotisaient peu. A noter que l’indemnité est calculée en fonction du chiffre d’affaire quotidien réalisé afin de pouvoir compenser le manque à gagner.

Et le congé maternité ?

Si les auto-entrepreneuses enceintes pouvaient jusqu’à présent bénéficier de 3 129 euros, cette indemnité est réduite à 312,90 euros. Par ailleurs, celles aux faibles revenus ne pourront prétendre qu’à 229 euros pour un mois et demi d’arrêt s’agissant de leur premier enfant. A partir du deuxième enfant, elles toucheront 317 euros pour un arrêt de deux mois.

Selon le régime social des indépendants (RSI), ces dispositions, aussi « dures » soient-elles, ont été prises pour équilibrer les comptes de la caisse. En effet, l’organisme dit avoir versé la bagatelle de 380 millions d’euros à ses affiliés en 2013.

Dans le cadre de ses activités, l’auto-entrepreneur a intérêt à être assuré. D’ailleurs, selon la nature de ses activités, il peut s’agir d’une obligation imposée par la loi. Dans les cas, avec une bonne assurance auto-entrepreneur, il pourra bénéficier d’un « coup de pouce » en cas de sinistre.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier