Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Auto-entrepreneur : et la retraite ?

Publié le 21 novembre 2015
 | Rédigé par
Auto-entrepreneur : les seuils minimaux de CA pour 2015

Affilié au Régime Social des Indépendants (RSI) ou à la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse (CIPAV), l’auto-entrepreneur est tenu de satisfaire à certains seuils minimaux de chiffre d’affaires pour sa retraite. Qu’en est-il pour 2015 ? Coup de projecteur.

Auto-entrepreneur : la retraite de base 

Pour les auto-entrepreneurs qui exercent une activité artisanale ou commerciale, les droits à la retraite sont acquis auprès du RSI. Pour les professions libérales, ces droits sont acquis auprès de la CIPAV.

Les droits à la retraite de l’auto-entrepreneur varient avec le chiffre d’affaires (CA) réalisé qui doit faire l’objet d’une déclaration auprès de l’Urssaf. Ainsi, pour valider les trimestres d’assurance vieillesse, il est nécessaire d’avoir réalisé un montant minimal de CA au cours de l’année d’activité. Et, en cas d’exercice d’une activité salariée en complément de l’activité d’auto-entrepreneur comme ce peut être souvent le cas, il faut savoir qu’il n’est pas possible de dépasser quatre trimestres par an.

Auto-entrepreneur et retraire : quels seuils pour 2015 ?

Les seuils minimaux de CA pour cette année dépendent du type d’activités professionnelles exercées en qualité d’auto-entrepreneur.

Pour les activités de nature commerciale, ce CA minimal à réaliser doit représenter 4 971 euros pour un trimestre, 9 941 euros pour deux trimestres, 14 912 euros pour trois trimestres et enfin 19 883 euros pour quatre trimestres.

Pour les activités de nature libérale, le CA minimal à réaliser représente 2 185 euros pour un trimestre, 4 368 euros pour deux trimestres, 6 552 euros pour trois trimestres et enfin 8 736 euros pour quatre trimestres.

Enfin, pour les activités de prestation de services commerciale et artisanale, ce CA minimal à réaliser doit représenter 2 883 euros pour un trimestre, 5 766 euros pour deux trimestres, 8 649 euros pour trois trimestres et enfin 11 532 euros pour quatre trimestres.

A noter enfin que, si aucun CA n’est déclaré, l’auto-entrepreneur ne verse aucune cotisation. Aucun droit à la pension retraite ne sera alors ouvert.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier