Actualités de l'assurance pour les entreprises

Un patron sur deux se sent isolé

Publié le 28 novembre 2016
 | Rédigé par
Comment vaincre le sentiment d'isolement des dirigeants ?

Le laboratoire de Bpifrance a récemment mené une enquête auprès de 2 400 dirigeants français. Ses conclusions viennent d’être dévoilées. Il en ressort notamment que la moitié des dirigeants interrogés souffrent de l’isolement. Coup de projecteur.

Un sentiment de vulnérabilité

En collaboration avec Olivier Torrès, universitaire, le laboratoire de Bpifrance a publié au début du mois une étude sur la solitude du dirigeant d’entreprise.

On apprend ainsi que 50 % des patrons éprouvent de l’isolement et les 3/4 d’entre eux estiment ne pas être suffisamment entourés. Plus précisément, ils se sentent vulnérables, mis à l’écart et manquent de ressources, d’appui et de soutien.

Même si la fonction de dirigeant s’accompagne toujours d’une certaine solitude, le sentiment d’isolement n’est pas inhérent à cette fonction. Pour les auteurs de cette étude, c’est même le révélateur d’une « fragilité », d’un « malaise » ou d’un « dysfonctionnement » au sein de l’entreprise.

Comment remédier à l’isolement ?

Les dirigeants expliquent cet isolement par le poids du pouvoir et des responsabilités dans un environnement marqué du sceau de l’incertitude. Ainsi, ce sentiment trouve sa source dans les difficultés que les dirigeants éprouvent en matière de recrutement, dans un manque de reconnaissance mais aussi dans l’absence de véritables relais au sein de l’entreprise.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la taille de l’entreprise, la nature créative ou non de l’activité, l’âge ou encore le sexe du dirigeant d’entreprise n’a pas d’« influences significatives » sur ce sentiment d’isolement. En revanche, des résultats bénéficiaires, une direction partagée et l’existence d’un comité de direction permettent de réduire ce sentiment.

Enfin, pour remédier à cet isolement éprouvé, le laboratoire de Bpifrance propose un style de management participatif, une gouvernance ouverte ainsi qu’une stratégie collaborative.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier