Actualités de l'assurance pour les entreprises

Moins de défaillances d'entreprises au 1er trimestre 2017

Publié le 20 mai 2017
 | Rédigé par
Début 2017, la sinistralité des entreprises a reculé dans l'Hexagone

En voilà une bonne nouvelle ! D’après le cabinet Altares, au cours des 3 premiers mois de l’année 2017, on a compté moins de 16 000 défaillances d’entreprises en France. Du jamais vu depuis 9 ans ! Explications.

 

15 667 procédures de sauvegarde, liquidations et redressements

La dernière étude Altares apparaît comme une confirmation de l’amélioration de la situation des TPE et PME entrevue en 2016. En effet, il en ressort que la sinistralité a reculé de 3,9 % sur une année.

 

Très précisément, 15 667 procédures de sauvegarde, liquidations judiciaires et autres redressements ont été ouvertes début 2017. Du jamais vu depuis 2008.


Par ricochet, le nombre des emplois menacés apparaît aussi en baisse avec 44 400 postes concernés pour le 1er trimestre 2017, soit 12 400 emplois de moins qu’au 1er trimestre 2016 et une baisse de 21,8 %.

 

Des disparités régionales : +10,1 % en Corse, -14,3 % dans la Loire

Bien entendu, ce recul du nombre des défaillances d’entreprise n’est pas homogène sur l’ensemble du territoire national et l’on enregistre ici et là quelques disparités.

 

Par exemple, la sinistralité des entreprises a baissé de manière très sensible dans les Pays de la Loire à -14,3 %. Elle a également chuté de 13,7 % en Bretagne et de 11,9 % dans le Centre-Val de Loire. En revanche, cette sinistralité s’est envolée en Corse à +10,1 %. Même constat de hausse en Nouvelle-Aquitaine (+1,7 %) et en Auvergne-Rhône-Alpes (+2,4 %).

 

Notez aussi que cette embellie ne concerne pas toutes les entreprises de manière identique. Ainsi, les défaillances ont reculé de 17,2 % sur une année pour les petites et moyennes entreprises (PME) françaises.

 

Enfin, les secteurs de la restauration et de la construction ont poursuivi sur la tendance de baisse enregistrée en 2016 avec un recul des défaillances estimé à 5,8 % et 10,6 % respectivement.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier