Actualité de l'assurance : retraite collective

Les fonctionnaires craignent pour leur retraite

Publié le 19 avril 2014
 | Rédigé par
Enquête : les fonctionnaires inquiets pour leur retraite

Les fonctionnaires sont plus inquiets que les salariés du secteur privé au sujet de leurs finances une fois la retraite venue. Ils sont en effet de plus en plus nombreux à se préparer financièrement pour leur retraite. Et, dans un récent sondage, 80 % d’entre eux pensent qu’il est urgent d’épargner au plus tôt.

Les plus jeunes sont les plus inquiets

En partenariat avec l’institut TNS Sofres, Préfon a mené une étude sur le thème de la retraite auprès des fonctionnaires.

Cette enquête révèle que l’inquiétude des fonctionnaires ne cesse de s’accroître quant à leur retraite et la majorité pense qu’il est indispensable d’épargner pour se préparer une retraite sereine.

Ainsi, 67 % d’entre eux ont déjà entrepris les démarches nécessaires pour constituer une telle épargne, contre 45 % en 2011. D’ailleurs, cette inquiétude avait reculé en 2011 suite à la réforme des retraites engagée l’année précédente.

Enfin, c’est surtout chez les plus jeunes entre 25 et 34 ans que l’inquiétude est la plus grande (89 % se déclarent inquiets). Pour autant, ils n’estiment pas encore  indispensables d’épargner.

Quel revenu perçu à la retraite ?

Peu informés ou mal informés sur le revenu qui leur sera versé à leur retraite, les acteurs de la fonction publique hospitalière, les personnels sous contrat et ceux qui relèvent de la catégorie C sont les plus inquiets quant à leur avenir financier lorsque viendra la retraite.

En effet, la plupart des fonctionnaires sollicités sont convaincus que le revenu versé ne sera pas suffisant pour subvenir à leurs besoins une fois la retraite venue.

Dans le secteur privé, l’entreprise peut décider la mise en place de dispositifs d'épargne retraite via des contrats collectifs. L’assurance retraite collective vient alors compléter les pensions versées au titre des régimes obligatoires de retraite.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier