Actualités de l'assurance pour les professions libérales

Bientôt des déserts vétérinaires en France ?

Publié le 26 décembre 2016
 | Rédigé par
Bientôt des déserts vétérinaires ? Gare aux épidémies !

L’Ordre national des vétérinaires a récemment tiré la sonnette d’alarme. En cause, l’implantation des professionnels et la désaffection pour certaines zones rurales, ce qui pourrait se traduire par de graves problèmes sanitaires. Explications.

La prévention des épidémies

Apparemment, les déserts médicaux ne sont pas les seuls qu’il faut redouter dans l’Hexagone. Les déserts vétérinaires pourraient bientôt constituer une nouvelle préoccupation.

D’ailleurs, une telle perspective inquiète dans la profession. En effet, les vétérinaires sont indispensables pour vacciner et pucer les animaux de compagnie, pour soigner les animaux d’élevage mais aussi pour prévenir les épidémies.

Des vétérinaires vieillissants

A y regarder de plus, ce n’est pas le nombre des vétérinaires qui est en cause - ils sont 18 084 cette année contre 14 863 en 2008 - mais plutôt leur implantation. Ainsi, certaines zones en périphérie des grandes villes sont déjà confrontées à des difficultés, les vétérinaires soignant les animaux de compagnie au détriment des animaux d’élevage.

Récemment publié, le 1er atlas démographique des vétérinaires permet de découvrir que 68,9 % d’entre eux traitent majoritairement des animaux de compagnie, 22,8 % s’occupent surtout d’animaux d’élevage et 5,3 % de chevaux.

Enfin, dans ces zones rurales où les ruminants nécessitent une attention particulière, l’âge de 1 500 vétérinaires oscille entre 50 et 59 ans.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier