Actualité de l'assurance : mutuelle santé collective

Le groupe April et l'assurance reporter

Publié le 10 janvier 2014
 | Rédigé par
Une bonne assurance pour les journalistes qui bougent !

En 2007, Reporters sans Frontières par le biais April International a décidé de lancer un contrat d’assurance qui s’adresse aussi bien aux journalistes, aux correspondants internationaux, à ceux qui jouissent du statut freelance, aux agences de presse qu’aux employés sous contrat travaillant à l’extérieur de leur pays. Il permet de bénéficier d’une protection médicale complète qui fonctionne à l’étranger.

Conditions pour bénéficier de la couverture

Pour pouvoir souscrire le contrat d’assurance, les futurs assurés devait impérativement être inscrit à Reporters sans frontières. Le contrat d’assurance est parfaitement adapté aux besoins de ces reporters qui partent de plus en plus souvent pour couvrir des conflits.

Auparavant, ils n’étaient pas assurés en raison de coûts trop élevés ou du manque d’informations. C’est pour corriger cette lacune que Reporters sans Frontières a décidé de collaborer avec la compagnie April International Canada, dans le but de proposer une assurance à tarif abordable.

Depuis le lancement de ce produit en 2007, près de 400 journalistes freelances ont souscrit ce contrat auprès de Reporters sans frontières, pour se rendre en Afghanistan, au Liban, au Soudan ou encore en Irak. Deux formules ont alors été proposées, la formule essentielle et la formule renforcée.

April renforce son produit d’assurance

Six ans après le lancement de ce produit, l’assurance reporter présente encore plusieurs avantages. La formule renforcée se compose par exemple d’une couverture maladie pour toutes les maladies préexistantes et elle ne présente aucune exclusion et fonctionne un peu partout dans le monde. Par ailleurs, elle permet à l’assuré de bénéficier d’une couverture lors de l’exposition volontaire à une situation de guerre ou à des actes de violences, ce qui est le quotidien des reporters et d’être pris en charge en cas de détention forcée ou d’un acte de terrorisme.

Quant à la formule essentielle, elle permet d’être couvert pour un seul voyage ou un plan annuel pour des voyages de 30 jours au maximum et tout comme pour la formule renforcée, elle permet non seulement de bénéficier d’une couverture pour l’exposition volontaire  à une situation de guerre ou à des actes de violence, mais elle couvre également des conséquences médicales d’un acte de terrorisme ou d’une détention forcée. Les deux formules peuvent être souscrites même si l’assuré est déjà sur le lieu du reportage à l’étranger.

Pari réussi donc pour Reporters sans frontières qui avait pour but de proposer un  contrat d’assurance abordable à tous les reporters qui couvrent des conflits dans des pays à risques.  

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier