Actualité de l'assurance : mutuelle santé collective

Une mutuelle santé pour les déménageurs

Publié le 19 août 2013
 | Rédigé par
Une couverture santé obligatoire pour les professionnels du déménagement

Un accord conclu entre la chambre syndicale du déménagement (CSD), l’union des fédérations de transport et la majorité des syndicats de salariés actifs dans le secteur du déménagement produit effet depuis le 1er janvier 2013. Explications.

La teneur de l’accord

Cet accord oblige toutes les entreprises œuvrant dans le domaine du déménagement à posséder une bonne mutuelle santé collective au bénéfice des employés déménageurs.

En pratique, cet accord doit profiter à plus de 14 000 déménageurs ainsi qu’à leur famille, les entreprises pouvant adhérer auprès de l’organisme de leur choix.

Cependant, un dispositif a été mis en place pour assurer l’effectivité de la mise en œuvre de l’accord : l’entreprise qui ne possédait pas d’une couverture santé à compter du 1er janvier 2013 doit adhérer auprès de la Carcept.

La teneur de la couverture santé

La chambre syndicale du déménagement a exigé la mise en place d’une couverture spécifique au profit des déménageurs, en dehors des garanties essentielles et basiques en matière de complémentaire santé.

Elle justifie cette exigence par le caractère éprouvant du métier de déménageur sur le plan physique. Ainsi, ces professionnels devraient bénéficier des garanties d’une bonne mutuelle santé collective adaptées à la préservation de leur état de santé.

Ces couvertures spécifiques portent sur le traitement par la thalassothérapie ou le recours à l’ostéopathie pour soulager certains troubles fonctionnels, et favoriser la mobilité et l’aptitude physique des déménageurs. En dehors de ces traitements de relaxation, l’accord prévoit aussi la couverture des frais générés par la réalisation de certaines analyses préventives qui visent à faciliter le traitement des anomalies affectant la santé des employés et à éviter d’éventuelles difficultés liées aux traitements tardifs de la maladie.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier