Actualité de l'assurance : mutuelle santé collective

Généralisation de la mutuelle collective : les entreprises se préparent

Publié le 21 août 2015
 | Rédigé par
Généralisation de la mutuelle d'entreprise : des salariés déjà couverts

Si l’on en croit une étude de l’institut Audirep, la majorité des entreprises françaises permettent déjà à leurs salariés de bénéficier des avantages d’une couverture santé collective en prévision de la généralisation de mutuelle d’entreprise qui sera effective le 1er janvier 2016. Etat des lieux.

Un taux de couverture variable

A partir du 1er janvier 2016, chaque salarié du secteur privé devra bénéficier d’une complémentaire santé d’entreprise. Or, l’on apprend grâce à l’enquête récemment menée par l’Audirep que 71 % des très petites entreprises (TPE) et 85 % des petites et moyennes entreprises (PME), des entreprises de taille intermédiaire (ETI) et des groupements d'entreprise (GE) proposent une offre santé à leurs salariés.

Dans le détail, il apparaît que le taux de couverture santé varie selon la taille de l’entreprise concernée : ainsi, il représente 67 % pour les entreprises qui comptent entre 1 et 2 salariés, 86 % pour les entreprises entre 6 et 9 salariés et 99 % pour les entreprises qui comptent plus de 500 salariés.

Autonomie et avis des salariés

En outre, les entreprises qui possèdent déjà une bonne complémentaire santé d’entreprise ont une bonne connaissance du dispositif issu de l’Accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 sur la compétitivité et la sécurisation de l'emploi. Il apparaît en effet que 80 % des TPE et 87 % des PME, ETI et GE ont déjà entendu parler de cette nouvelle obligation.

Autre enseignement de cette étude : 47 % des TPE et des PME, ETI et GE veulent choisir librement l’organisme complémentaire ainsi que la couverture santé afin d’une part de préserver leur autonomie et d’autre part de pouvoir tenir compte des besoins ainsi que de l’avis de leurs salariés.

Enfin, 41 % des TPE et 45 % des PME, ETI et GE signalent qu’elles tiendront compte des recommandations formulées par l’organisme choisi par la branche professionnelle dont elles dépendent.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier