Actualité de l'assurance : flotte automobile

Les petites entreprises se prononcent sur l'électrisation de leurs flottes

Publié le 08 mars 2019
 | Rédigé par
170 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
logo-renault-nissan-mitsubishi

Une étude menée par l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi s’est intéressée à l’électrisation des flottes automobiles des petites entreprises françaises. Il apparaît que, selon leurs dirigeants, elles seront entièrement électriques d’ici 20 ans. En outre, ils croient majoritairement à l’automatisation de la mobilité.

 

66 % des dirigeants et décideurs voient l’électrisation de leur flotte dans 20 ans

A travers une récente enquête, l’alliance automobile constituée par les trois constructeurs historiques Renault, Nissan et Mitsubishi s’est interrogée sur la manière dont les petites entreprises appréhendaient les évolutions de la mobilité.

 

Réalisée auprès de 500 dirigeants et décideurs de petites entreprises, cette étude signale que la mobilité électrique a été assimilée par la majorité des entreprises sollicitées. Ainsi, près de 66 % d’entre elles considèrent que leur flotte de véhicules sera entièrement électrique dans 20 ans. Plus optimiste, la moitié des dirigeants et décideurs estiment que cette électrisation se produira dans la décennie à venir.

 

19 % des décideurs et dirigeants ne croient pas aux technologies autonomes

Au-delà de ce pronostic relatif à l’électrisation des flottes des petites entreprises françaises, cette étude de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi s’intéresse aux technologies autonomes.

 

A ce sujet, 21 % des décideurs et dirigeants de petites entreprises estiment que leurs flottes seront intégralement autonomes dans 10 ans et 41 % d’entre eux pensent que cette automatisation interviendra plutôt dans 20 ans. Plus pessimistes, 19 % des sondés ne voient aucune espèce d’avenir à ces technologies.

 

Enfin, près de la moitié des sondés (ndlr : 41 %) perçoivent l’Etat ainsi que le pouvoir réglementaire comme des acteurs incontournables pour favoriser le développement de ces technologies autonomes. Ils devancent d’ailleurs les constructeurs automobiles cités par 34 % des personnes interrogées.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier