Actualité de l'assurance : épargne salariale

Epargne salariale : la loi Macron méconnue

Publié le 02 décembre 2016
 | Rédigé par
Epargne salariale : la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques méconnue

Une récente enquête réalisée par le Club de l’épargne salariale et relayée par L’AGEFI actifs s’est intéressée à la connaissance (ou non) des dispositifs de la loi Macron en matière d’épargne salariale. Principal enseignement de cette étude : les entreprises les méconnaissent majoritairement. Etat des lieux.

60 % des PME valident la réforme

Lancé depuis peu dans la course à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron, ancien Ministre de l'Économie et des Finances, s’est illustré lors de ses fonctions avec la loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques, dite aussi « loi Macron ».

Entre autres dispositions, le texte s’intéresse à l’épargne salariale. Toutefois, la dernière enquête du Club de l’épargne salariale laisse apparaître une large méconnaissance. Ainsi, seuls 40 % des dirigeants d’entreprise comptant moins de 50 salariés ont entendu parler de ces dispositions relatives à l’épargne salariale. Et, 10 % des dirigeants qui en ont entendu parler ignorent la réelle teneur du texte.

Enfin, sur le point de savoir si la loi Macron est positive, 60 % des dirigeants de PME répondent favorablement et 20 % ne se prononcent pas.

Une meilleure information des salariés

Parmi les mesures jugées positives de la loi Macron, les petites et moyennes entreprises (PME) sollicitées évoquent pêle-mêle le livret sur l’épargne salariale à présenter aux nouveaux salariés, le forfait social réduit en cas de mise en place d’un plan d’épargne salariale ou d’investissement mais aussi l’ajustement du calendrier pour aligner les dates de paiement de l’intéressement et de l’intéressement.

En pratique, 25 % des PME font en sorte de proposer une meilleure information à leurs salariés en ce qui concerne les nouveautés de la loi Macron en matière d’épargne salariale. En pratique, elles leur proposent des informations plus nombreuses sur les différents aspects de la réforme. En outre, 11 % des entreprises ont également mené en parallèle des démarches pour une simplification administrative.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier