Actualité de l'assurance : épargne salariale

Epargne salariale : entreprises plus nombreuses, encours en baisse

Publié le 25 avril 2012
 | Rédigé par
femme-graphique
Il ressort des derniers chiffres de l'Association française de la gestion financière (AFG) que l’épargne salariale a été adoptée en 2011 par davantage d’entreprises. Toutefois, les encours affichent une baisse estimée à 85,3 millions d'euros. Explications.

Epargne salariale : plus de salariés bénéficiaires

Versée par les entreprises à leurs salariés, l’épargne salariale peut revêtir diverses formes :
     • une participation aux bénéfices
     • un versement sur un plan d’épargne entreprise (PEE)
     • un versement sur un plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco)

Or, si l’on en croit l'Association française de la gestion financière (AFG), qui a dévoilé quelques chiffres le mardi 24 avril 2012, le nombre de sociétés qui permettent à leurs salariés de profiter d’un tel dispositif d’épargne salariale a grimpé de 7 % en 2011 à 262 230 entités concernées.

Epargne salariale : des encours moins importants

Si les sociétés qui ont mis en place un dispositif d’épargne salariale ont été plus nombreuses en 2011, les encours apparaissent en baisse.

Ainsi, au 31 décembre 2011, les encours atteignaient 85,3 millions d’euros, chiffre en baisse de 3,5 %. Les causes d’un tel recul ? D’après l’AFG citée par l’AFP, il résulte d’un « effet de marché défavorable en partie compensé par le bon niveau de souscriptions nettes ».

À noter aussi qu’en 2011, les versements sur les dispositifs d’épargne salariale ont représenté 16,3 milliards d'euros, soit une hausse sensible de 20 % par rapport à 2010 (13,3 milliards) grâce notamment à l’« augmentation du nombre de salariés qui bénéficient d'un plan d'épargne (PEE et/ou PERCO) ».


L’œil d’Assurlandpro.com : comment développer l’épargne salariale ? Sur le sujet, l’Association nationale des directeurs des ressources humaines a sa petite idée comme le signale l’article Epargne salariale : l'ANDRH veut favoriser son développement.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier