Actualités de l'assurance cyber-risques

Cybersécurité : un rachat à 1,4 milliard de dollars signé BlackBerry

Publié le 21 novembre 2018
 | Rédigé par
390 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.

En 2016, BlackBerry annonçait la fin de la fabrication de ses téléphones mobiles pour se consacrer à des activités de services aux entreprises et gouvernements. Rien d’étonnant donc à ce que l’entreprise canadienne acquiert aujourd’hui Cylance, entité américaine spécialiste de la cybersécurité. Coup de projecteur.

 

Enrichir la plateforme BlackBerry Spark

Depuis deux ans, BlackBerry ne fabrique plus de téléphones mobiles préférant se tourner dorénavant vers les services aux entreprises et aux gouvernements notamment en matière de cybersécurité.

 

Moyennant 1,4 milliard de dollars (environ 1,2 milliard d’euros), BlackBerry vient d’acquérir Cylance, entreprise américaine spécialisée dans l’intelligence artificielle (IA) et la cybersécurité.

 

A y regarder de plus près, Cylance utilise IA et « machine learning » pour la conception de logiciels de cybersécurité afin de prévoir et prévenir les cyber-menaces portant sur les terminaux fixes. D’ailleurs, les fonctionnalités de Cylance viendront enrichir BlackBerry Spark, plateforme qui s’intéresse à la sécurisation des objets connectés destinés aux entreprises.

 

Renforcer les divisions de BlackBerry

Dirigeant de BlackBerry, John Chen estime que l’ajout de ces fonctionnalités Cylance aux « avantages reconnus » de l’entreprise canadienne en termes de « confidentialité, de mobilité sécurisée et de systèmes intégrés » permettra à BlackBerry Spark de se rendre indispensable pour réaliser « l’Enterprise of Things ».

 

Plus concrètement, Cylance doit renforcer les différentes divisions de BlackBerry dont celle baptisée « QNX » qui est consacrée à son système d’exploitation embarqué pour les véhicules et les dispositifs médicaux.

 

A noter enfin que Cylance compte plus de 3 500 entreprises clientes. Parmi elles, 20 % appartiennent au Fortune 500, classement des 500 premières entreprises américaines en termes de chiffre d'affaires.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier