Actualités de l'assurance cyber-risques

Assurance : des cyber-risques encore mal couverts

Publié le 11 mars 2017
 | Rédigé par
Assurance des cyber-risques : découvrez l'étude de Swiss Re Institute

Une étude réalisée par Swiss Re Institute s’intéresse au marché de la cyber-assurance. S’il se développe rapidement, les différents risques informatiques seraient encore mal couverts. Coup de projecteur.

Un marché à 100 millions de dollars

Centre de recherche lancé il y a quelques jours seulement, Swiss Re Institute dévoile déjà sa toute première étude publiée au « Journal of Cyber Security ».

L’on apprend ainsi que le coût moyen d’une cyberattaque atteint 200 000 dollars, soit approximativement 188 000 euros. Et l’Institut de préciser que les dernières cyberattaques d’envergure recensées prouvent que leur coût dépasse largement la simple perte ou corruption des données.

Face à l’impréparation de certaines entreprises, les acteurs de l’assurance informatique ont un rôle à jouer. Chef économiste au sein de Swiss Re, Kurt Karl considère qu’il s’agit là d’un marché potentiel de 100 millions de dollars. Mais, alors qu’un nombre croissant d’assureurs tente de se positionner, leur capacité à couvrir ces risques serait limitée selon le réassureur…

Face aux risques élevés, un rôle à jouer pour l’Etat ?

D’après Swiss Re Institute, « assureurs » et « vendeurs de solutions analytiques » s’essaient actuellement au développement de différents modèles et solutions pour une juste évaluation des pertes en cas de cyberattaque. D’ailleurs, cette étude estime que « l’expérience d’autres dangers » permet d’espérer que ces modèles s’amélioreront avec la disponibilité croissante des données pertinentes.

Toutefois, le réassureur juge que les risques les plus importants sont susceptibles d’excéder les capacités d’absorption des assureurs privés. Ainsi, ces risques pourraient nécessiter l’intervention de l’Etat qui officierait alors en tant qu’assureur ou réassureur.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier