Actualité de l'assurance : crédit professionnelle

L'assurance-crédit pro au service de l'export en 2014

Publié le 06 mars 2014
 | Rédigé par
Focus sur l'assurance-crédit pro et l'export en 2014

L’année 2014 est riche en rebondissements et actions sur le front des assurances professionnelles. Ainsi, l’offre en assurance-crédit professionnelle n’est pas en reste avec une nouvelle politique en matière d’export. Les assureurs, les chefs d’entreprise et leurs partenaires sont ciblés par les premiers concernés par cette initiative qui entend bien faire souffler un vent de changement sur les contrats d’exportation.

Les objectifs de l’assurance-crédit pour les contrats d’exportation

Principale composante du financement des contrats internationaux, l’assurance-crédit a réalisé des chiffres plus que prometteurs en 2013 : 7,1 milliards de contrats garantis signés, 11,9 milliards d’euros de promesses de garantie et 60 millions d’euros d’encours jusqu’à aujourd’hui.

Concrètement, l’assurance-crédit professionnelle doit permettre aux entreprises exportatrices françaises de s’implanter à l’international ou d’y renforcer leur présence. Mais, les acteurs du secteur leur apportent aussi aide et conseils dans les démarches nécessaires à travers par exemple une analyse des risques financiers qui pourraient sévir lors d’une exportation, des risques qui seraient surtout causés par les acheteurs.

En pratique, cela permet aux PME et aux ETI de s’affirmer sur le marché de l’aéronautique et de l’aérospatial mais aussi d’intégrer des projets de grande envergure dans le domaine de l’énergie ou des transports.

Quelles ambitions en 2014 ?

Les pouvoirs publics misent énormément sur l’assurance-crédit pour garantir les paiements en termes de contrats d’exportation.

Ainsi, l’assurance-crédit n’aide pas seulement les entreprises mais leur ouvre également les portes vers de nouveaux pays importateurs, conformément aux dispositions du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi. Elle offre aussi de nouveaux dispositifs  de paiement et œuvre en parallèle avec le Plan d’action dont le but est de faciliter aux PME et ETI l’accessibilité aux soutiens financiers.

Les nouveaux pays importateurs sont particulièrement ciblés par l’assurance-crédit afin d’offrir plus d’opportunités aux exportateurs français. Pour ce faire, elle sécurise les contrats et intervient même en partenariat avec des intervenants dans le domaine du privé en termes de fluctuation des devises ou de gain de cautions.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier