Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

On compte 1,1 million d'auto-entrepreneurs en France

Publié le 04 mars 2017
 | Rédigé par
Il y a plus d'un million d'auto-entrepreneurs en France

Selon le Haut conseil du financement de la protection sociale (HCFi-PS), on compte désormais plus d’un million d’auto-entrepreneurs dans l’Hexagone. Toutefois, le chiffre d’affaires trimestriel moyen ne dépasse pas 3 500 euros. Coup de projecteur.

Un profil plus féminisé, plus jeune

Lancé en 2009, le régime de l’auto-entrepreneur connaît un succès qui ne se dément pas.

En effet, en juin 2016, l’on dénombrait 1,1 million d’auto-entrepreneurs en France d’après les dernières données chiffrées dévoilées par le HCFi-PS.

Au-delà de ce chiffre, l’on apprend que le profil de l’auto-entrepreneur est plus féminisé que les autres travailleurs non-salariés (40 % de femmes contre 32 %) et plus jeune (38 ans contre 46 ans).

Quant au secteur d’activités, les auto-entrepreneurs sont surtout présents dans le commerce de détail en ligne ou par correspondance, dans le design, la photographie ou encore la traduction.

Notez aussi que, sous l’effet de la loi n° 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises permettant la radiation des auto-entrepreneurs qui n’ont réalisé aucun chiffre d’affaires (CA) pendant deux ans, on note un bond du nombre des comptes économiquement actifs (60 % fin 2015 contre 40 % six ans plus tôt).

Un CA moyen estimé à 3 500 euros par trimestre

Même s’ils sont nombreux, le CA moyen réalisé par les auto-entrepreneurs reste faible puisqu’il représente environ 3 500 euros par trimestre, c’est-à-dire huit fois moins que le CA réalisé par les autres travailleurs non-salariés (TNS).

La faiblesse de ce chiffre s’explique par le fait que l’activité menée en tant qu’auto-entrepreneur présente souvent un caractère d’appoint. Ainsi, en 2014, c’est un tiers des auto-entrepreneurs qui cumulait cette activité avec un emploi de type salarié.

Du point de vue des revenus perçus, les montants moyens sont également peu élevés. En cause, la faiblesse des revenus annuels déclarés. Par exemple, le revenu médian annuel atteint 2 000 euros pour les commerçants, 3 000 euros pour les artisans et 4 000 euros pour les professions libérales.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier