Actualités de l'assurance pour les entreprises

Un salarié heureux travaille en PME

Publié le 18 octobre 2011
 | Rédigé par
vitre-immeuble-entreprise
Lorsque l’on s’intéresse au bien-être en entreprise, il apparaît qu’il vaut mieux travailler au sein d’une PME. C’est l’un des enseignements d’une étude menée par Malakoff Médéric et l'Observatoire Social International. Coup de projecteur.

Des salariés moins absents, moins malades

Il ressort d’une étude réalisée conjointement par Malakoff Médéric et l'Observatoire Social International que les tensions au travail sont moins importantes dans les petites et moyennes entreprises (PME).

Directrice des nouveaux services et de la prévention chez l’assureur, Anne-Sophie Godon relève : « L’Etat psychologique des salariés y est assez bon. Ils sont moins nombreux à avoir subi des réorganisations ou des restructurations et subissent moins d’évènements perturbateurs globalement dans leur travail ».

Conséquence logique, le taux d’absentéisme y est moins important de même que le nombre d’arrêts maladie. Cela s’accompagne aussi d’un taux d’engagement dans le travail plus grand.

Un traitement social et salarial différencié

Quid alors lorsque un salarié de PME se trouve détaché en sous-traitance dans une grande société ? Il arrive malheureusement qu’il n’ait pas droit au même traitement social et salarial que l’employé d’un grand groupe. 

Une situation que regrette Michel Meunier, patron du Centre des Jeunes Dirigeants d'entreprise (CJD) : « Quand un salarié de PME voit qu’il est moins bien traité que son homologue de grand groupe avec lequel il partage un travail quotidien, la situation peut engendrer un problème de mal-être. Une grande entreprise qui donne un marché à une PME doit aussi donner les mêmes éléments de protection à ses salariés sans quoi on ne peut parler de RSE. L’ensemble des acteurs de la chaîne doit avoir les mêmes avantages ». 

La santé, sujet de préoccupation

Le secret des PME ? Pour Michel Meunier : « la particularité de la PME, c’est la proximité de la direction avec ses employés, à commencer par le geste de se serrer la main tous les matins ».

Pourtant, tout n’est pas rose non plus et les dirigeants de PME en sont conscients. C’est pourquoi ils travaillent avec le groupe Médéric pour que les salariés prennent davantage soin de leur santé. Et s’ils souscrivaient une mutuelle santé collective ?


L’œil d’AssurlandPro : aux dernières nouvelles, les TPE-PME éprouveraient quelques difficultés à changer d’assureur. C’est tout à fait regrettable car il s’agit assurément d’un moyen éprouvé de faire des économies comme le rappelle l’article Les TPE-PME rechignent à changer d'assurances.

Source : LaTribune.fr

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier