Actualités de l'assurance pour les entreprises

Assurance société : ce qu'il faut absolument savoir !

Publié le 11 août 2011
 | Rédigé par
L'assurance société : ce qu'il est bon se savoir
Quelle peut bien être la meilleure assurance société pour votre entreprise ? Une question qui n’appelle pas une simple et unique réponse tant les offres sont nombreuses, les besoins multiples et les profils d’entreprises différents. Tour d’horizon.
 
Assurance société : les différents types d’assurance
Dans les grandes lignes, il est possible de dégager trois risques majeurs encourus par l’entreprise :
• les dommages subis par l’entreprise en cas de sinistre : ils sont couverts à titre principal par l’assurance des biens de la société, soit l’assurance Perte d’exploitation
• les dommages causés aux tiers : ils sont couverts par l’assurance de responsabilité civile obligatoire pour quelques professions et largement indispensable pour la majorité d’entre elles
• les risques encourus par le chef d’entreprise, ses collaborateurs,…tels la maladie, l’invalidité, le décès : ils sont couverts par l’assurance prévoyance collective
 
Assurance société : quelle(s) assurance(s) choisir ?
Dans certains cas, aucun choix n’est permis : il faut s’assurer ! Parmi ces assurances légalement obligatoires, l’on peut citer l’assurance de responsabilité des véhicules de même que la garantie décennale pour les professionnels du bâtiment. D’autres secteurs (santé, loisirs, juridique,…) se trouvent également soumis à une telle obligation d’assurance.
Bien entendu, il existe aussi des assurances non obligatoires. Cela ne les empêche pas de s’avérer tout à fait indispensables pour garantir la pérennité de l’entreprise. Il s’agit principalement des assurances liées aux risques de responsabilité d’autant plus redoutables qu’ils sont difficilement quantifiables.
 
Assurance société : quelques conseils
Pour finir, voici quelques conseils pour vous aider dans votre quête de l’assurance presque parfaite qui collera au mieux à l’activité et aux besoins de votre société : 
• ne pas ignorer ni sous-estimer les risques éventuels car il n’existe pas d’activité professionnelle totalement à l’abri
• voir quels sont les risques que l’entreprise peut seul prendre à sa charge (bris de glace,…) et ceux qui doivent être transférés à l’assureur (explosion, incendie,…)
 
Source : APCE.com
Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier