Actualités de l'assurance pour les entreprises

Responsabilité sociale des entreprises : la France s'illustre

Publié le 17 juin 2015
 | Rédigé par
La France peine pour l'éthique des affaires

Selon une étude dévoilée il y a quelques semaines, l’Hexagone est l’un des pays les plus performants en matière de responsabilité sociale des entreprises (RSE). En revanche, il reste encore à faire sur le front de l’éthique des affaires. Explications.

Au-dessus de la moyenne

D’après une enquête menée par Ecovadis et la Médiation Inter-entreprises, dispositif gouvernemental d'aide aux entreprises, la France apparaît comme un pays leader en matière de RSE.

Réalisée entre 2012 et 2014, cette étude se base sur 12 000 évaluations d'entreprises de toutes tailles et tient compte de différents critères (sociaux, environnementaux et d’éthique des affaires).

Sur les questions environnementales et sociales, la France se situe au-dessus de la moyenne de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

Très précisément, ce sont 47 % des entreprises françaises qui possèdent un système de management pour la RSE. Elles sont 40 % au sein de l’OCDE et 15 % seulement parmi les BRICS. Sur le terrain social, 46,2 % des entreprises françaises possèdent un système de management à la fois performant et exemplaire contre 43,92 % pour les entreprises de l'OCDE et 36,51 % pour celles des BRICS.

Les grandes entreprises

Si l’on s’intéresse à l’éthique des affaires, la France a de sérieux progrès à faire. En effet, 70 % des entreprises nationales ont reçu un score qui témoigne d’une approche incomplète s’agissant des enjeux liés à cette problématique. Au sein de l’OCDE, 32 % des entreprises se montrent exemplaires ou performantes.

A noter toutefois que 60 % des entreprises françaises de plus de 1 000 salariés possèdent un système jugé performant ou exemplaire contre 45 % des grandes entreprises de l’OCDE et 13 % parmi les BRICS.

Enfin, 43,19 % des sociétés françaises de moins de 1 000 salariés affichent un résultat moyen très satisfaisant. Ce chiffre atteint 41,92 % pour l’OCDE et 36,27 % pour les BRICS.

Qu’elle possède ou non une politique de responsabilité sociale, la société doit souscrire une assurance entreprise. En effet, une telle couverture professionnelle permet d’être couvert et pris en charge en cas de sinistre survenant dans le cadre des activités de l’entreprise. Une précaution bienvenue.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier