Actualité de l'assurance : retraite collective

Le Perco en pleine forme en 2010

Publié le 26 septembre 2012
 | Rédigé par
La DARES fait le point sur les bonnes performances du Perco en 2010

La DARES a dévoilé une étude sur les performances du plan d’épargne retraite collectif (Perco) en 2010. On y apprend notamment que ce dispositif profite à des salariés toujours plus nombreux. Et il ne s’agit apparemment que d’un début.

16 milliards d’euros distribués

C’est une étude aux accents rétrospectifs qu’a dévoilé la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques, ou DARES en version abrégée.

Cette enquête qui s’intéresse aux résultats des différents dispositifs d’épargne salariale en 2010 - participation, intéressement, plan d’épargne entreprise (PEE) ou encore plan d’épargne retraite collectif (Perco) - révèle ainsi que ce sont plus de 16 milliards d’euros qui ont été distribués par les entreprises de 10 salariés ou plus au titre de ces mécanismes.

Le Perco, dispositif le moins coûteux

Selon cette étude de la DARES, ont bénéficié d'au moins un dispositif d'épargne salariale en 2010 :

- 97,7 % des salariés de la cokéfaction et du raffinage

- 93,7 % des salariés de la fabrication de matériels de transport

- 87,7% des salariés des industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets et pollution

- 84,3 % des salariés de la fabrication d’équipements électriques, électroniques, information, fabrication de machines

- 77,4 % des salariés d’activités financières et d’assurance

S’agissant plus spécifiquement du Perco, ce dernier apparaît en nette progression avec 2,2 millions de salariés couverts en 2010 contre 800 000 bénéficiaires recensés en 2006.

Co-fondateur de Debory Eres, société de conseil et de gestion d'épargne salariale et retraite, Olivier De Fontenay considère : « Les entreprises qui cherchent à mettre en place un dispositif de retraite supplémentaire vont progressivement s’orienter vers le Perco. Car c'est aujourd’hui le dispositif le moins cher pour couvrir l’ensemble des salariés ».


Source : Argus de l’assurance

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier