Actualité de l'assurance : pertes d'exploitation

Marrakech : un congrès visant à limiter des risques agricoles

Publié le 10 février 2014
 | Rédigé par
Champ de blé

De grands experts dans le domaine l’assurance et les acteurs du secteur ont participé à un congrès international sur l’assurance et la réassurance des risques agricoles. Le congrès visait à trouver de contenir les impacts des risques agricoles.

Risques agricoles au Marrakech

L’agriculture représente un secteur clé de l’économie marocaine. Seulement, le secteur se confronte fréquemment à de nombreux problèmes comme les fluctuations pluviométriques. Une bonne gestion des risques permettrait de contenir ces problèmes.  C’est pour trouver des solutions efficaces et durables que se sont réunis les professionnels du secteur agricole et des assurances, lors d’un congrès organisé à Marrakech qui s’est déroulé le 29 et 31 janvier 2014.

Le but étant d’assurer la pérennité de ce secteur et de trouver des idées novatrices pour mieux contrôler les risques agricoles, mais également de trouver des idées pour parfaire la rentabilité de ce secteur. Le congrès permettra aussi de partager les expériences internationales ainsi que les formules pouvant limiter les risques agricoles. Ce n’est pas la première fois que les experts dans le domaine veulent améliorer ce secteur, quelques études et recherches ont déjà été entreprises pour le favoriser.

Les changements climatiques engendrent les risques

Le  secrétaire général de la Caisse de Dépôt et de Gestion, Said Laftit, a ouvert le congrès en exprimant son point de vue sur les changements climatiques de ces dernières années. On peut lire sur le site lopinion.ma qu’il a appuyé le fait que les catastrophes naturelles engendraient un coût socioéconomique de plus en plus important. Il a par la suite souligné à quel point le risque agricole impactait sur la population et sur l’économie de Marrakech. Il a par la suite souligné que le secteur agricole contribuait au développement de la croissance économique du pays.

Toujours selon le site lopinion.ma, le directeur du Département Maghreb de la Banque Mondiale, Simon Gray a confirmé les dires de Said Laftit en indiquant que la majorité de la population active dans les pays en développement travaille dans le secteur agricole. Il a donc proposé de réduire l’impact des risques agricoles en misant sur une gestion proactive. Il a par la suite ajouté que l’assurance et la réassurance pourrait jouer un grand rôle dans la réduction de ces risques. L’assurance et la réassurance permettront de transférer les risques agricoles, lorsque ceux-ci seront plus sévères.

C’est ainsi que la Banque Mondiale s’est investie dans la mise en place d’un Programme pour développer le secteur de l’assurance agricole. Ce programme permettra aux Etats de mettre en place un partenariat avec le secteur public et privé dans le domaine de l’assurance agricole.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier