Actualité de l'assurance : pertes d'exploitation

Pertes d'exploitation : le risk manager mieux couvert

Publié le 09 mai 2014
 | Rédigé par
Pertes d'exploitation : piqûre de rappel !

Les assureurs attribuent rarement la couverture d’une bonne assurance pertes d’exploitation en l’absence de dommages. En effet, ce type particulier de couverture est lié à l’assurance dommage. Pour être indemnisé, il faut donc qu’un dommage matériel soit constaté.

Que couvre-t-elle ?

L’assurance pertes d’exploitation a été mise en place pour pallier aux risques d’incendie, de dégâts des eaux et de tout autre sinistre pouvant entraîner un arrêt de production pour l’entreprise.

En effet, une entreprise n’est jamais à l’abri de tels risques. Elle peut alors se retrouver sans moyen de production et devoir faire face à une baisse ou une interruption de son activité.

Souscrire une assurance pertes d’exploitation permet d’être couvert. Toutefois, cette couverte ne jouera qu’en cas de dommage matériel. C’est ce qu’indique Jean-Paul Fort, consultant en risques d'entreprises. Selon lui, il serait idéal de mettre en place une couverture générale des pertes d’exploitation qui dépendrait du sinistre et des dommages subis, peu importe les circonstances car il existe des pertes d’exploitation sans dommage.

Des contrats reconduits de façon routinière

Les résultats des travaux menés par un groupe d’experts au sein de l’Association pour le Management des Risques et des Assurances de l'Entreprise (AMRAE) ont permis de dégager trois enseignements principaux.

D’abord, le coût des pertes d’exploitation dépasse généralement  le coût du dommage matériel. Il est alors plus rentable de reconstruire que d’indemniser la perte de revenus.

Ensuite, le règlement des sinistres n’est pas forcément facile car il existe toujours un écart important entre la définition comptable de l’entreprise et celle de l’assureur.

Enfin, les contrats sont généralement reconduits d’une année sur l’autre sans aucune amélioration.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier