Actualité de l'assurance : mutuelle santé collective

Mutuelle d'entreprise : Alan lève 23 millions d'euros

Publié le 16 avril 2018
 | Rédigé par
154 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Lancée en 2016, la start-up Alan a récemment officialisé une nouvelle levée de fonds. Représentant la bagatelle de 23 millions d’euros, il s’agit de la plus importante levée de fonds pour une « insurtech », Alan ayant également annoncé des résultats intéressants en assurance santé collective. Coup de projecteur.

 

Alan séduit les start-up du numérique

Lors de son lancement en septembre 2016, Alan ambitionnait de révolutionner l’expérience utilisateur sur le marché concurrentiel de l’assurance santé complémentaire. Elle pouvait alors compter sur une première levée de fonds de 12 millions d’euros et le soutien de partenaires de poids comme Open CNP (ndlr : fonds d’investissement de CNP Assurances) et SwissRe.

 

Aujourd’hui, la start-up refait parler d’elle. Elle a effectivement publié de nouvelles informations concernant ses résultats. Ainsi, l’on a appris que sa solution de mutuelle d’entreprise avait été choisie par 850 entreprises, soit 7 000 salariés couverts pour leurs besoins en santé.

 

A noter qu’Alan s’est notamment positionné auprès des start-up du numérique grâce à sa formule de base qui couvre les garanties figurant dans l’accord de la branche Syntec (ingénierie, services informatiques, études et conseil, formation professionnelle).

 

La start-up Alan précise ses objectifs

A l’occasion de cette nouvelle levée de fonds, ce sont 23 millions d’euros qui ont été collectés avec la participation du fonds de capital-risque Index Ventures, du fonds d’investissement Open CNP, de Partech Ventures, de Portag3 Ventures et de Xavier Niel, fondateur bien connu du fournisseur d’accès à Internet Free.

 

Grâce à cette levée de fonds qui, rappelons-le, est la plus importante de l’insurtech, Alan vise un triple objectif :

  • Tripler le nombre de ses assurés dès cette année (soit plus de 21 000 personnes) et atteindre les 100 000 personnes couvertes en santé dans l’Hexagone d’ici 2021,
  • Recruter pour atteindre les 80 salariés dans l’année,
  • Développer de nouveaux services.
Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier