Actualité de l'assurance : flotte automobile

Déplacements professionnels : découvrez l'étude MMA

Publié le 07 juin 2015
 | Rédigé par
Déplacements professionnels : trop de comportements dangereux !

De nombreuses professions s’accompagnent de déplacements réguliers. Or, les sinistres routiers constituent la première cause d’accident mortel au travail. Une étude récemment dévoilée par MMA aide à découvrir les comportements de ces usagers du réseau routier. Présentation.

Lourd bilan de la route

Tous les ans, près de 20 000 accidents du travail sont en fait des accidents de la circulation. Fréquemment sous-estimé, le risque routier constitue pourtant un risque professionnel majeur.

Ainsi, si le risque routier n’est à l’origine que de 3 % des accidents en milieu professionnel, il donne lieu à plus de 20 % des accidents mortels du travail. Le risque routier est à ce titre la première cause de décès au travail.

D’ailleurs, l’appréhension du risque routier est difficile du fait de la multiplicité des facteurs : il y a le conducteur qui peut être stressé ou fatigué, l’organisation du travail et ses horaires, les caractéristiques du véhicule ou encore l’environnement (la météo ou la route par exemple).

De nombreux écarts

Engagé dans la prévention des risques routiers, l’assureur MMA a réalisé une enquête consacrée aux actifs et à la route.

D’après cette étude exclusive, 90 % des conducteurs interrogés estiment - et à raison - que la seule façon de lutter contre la somnolence est de faire une pause.

En outre, 8 conducteurs sur 10 disent connaître les sanctions qu’ils encourent en cas d’utilisation du téléphone portable pendant la conduite. Environ la moitié des automobilistes connaît les sanctions attachées à un dépassement de vitesse de 10 km/h (58 %) et le taux maximum d’alcool autorisé dans le sang (55 %). En revanche, seulement 35 % des actifs interrogés sait que le risque routier constitue le principal risque d’accident mortel au travail.

En dépit de ces connaissances évidentes, les déplacements professionnels donnent souvent lieu à des comportements à risques. Ainsi, 85 % des conducteurs admettent avoir déjà eu un comportement dangereux à l’occasion de ces déplacements. Ainsi, 3 conducteurs sur 4 ont déjà utilisé leur téléphone au volant, 70 % d’entre eux n’ont pas respecté la vitesse autorisée et près de 8 actifs sur 10 ont déjà conduit alors qu’ils étaient fatigués.

Lorsqu’elle possède un parc de véhicules motorisés, l’entreprise doit souscrire une assurance flotte automobile. Ce faisant, elle répond à une obligation légale qui s’impose à elle au même titre qu’aux particuliers.

Articles sur le même sujet
  • Les salariés prennent des risques au volant
  • Laisser un commentaire
    @
    * champs obligatoires
    Pas encore de commentaire, soyez le premier