Actualités de l'assurance pour les artisans et les commerçants

Restauration : quelles sont les portes ouvertes par les outils digitaux ?

Publié le 23 octobre 2020
 | Rédigé par
194 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
smartphone-digital

Comment les outils digitaux peuvent-ils venir en aide aux restaurateurs ?

Le secteur de la restauration a été mis en grande difficulté par la crise sanitaire et les mesures impliquées : confinement, couvre-feu, interdictions diverses et variées, fermetures administratives... En cette période difficile, les restaurateurs peuvent toutefois compter sur l'aide des outils digitaux, qui connaissent une expansion toujours plus importante.

La livraison en restauration est déjà bien rodée

Lorsque l'on pense outils digitaux, la livraison et les diverses applications des géants de la livraison (Uber Eats, Deliveroo, Just Eat...) nous viennent tout de suite à l'esprit. Durant le confinement par exemple, de nombreux restaurants ont pu compléter une partie du manque à gagner engendré par les mesures sanitaires grâce aux livraisons. Mais cet outil digital n'est pas « nouveau » et cela fait déjà plusieurs années qu'il est utilisé par les restaurateurs.

Des outils pour privilégier la vente à emporter

Parmi les « nouveaux » outils, on trouve donc la vente à emporter, qui n'était que peu développée avant cette crise. Puisque le secteur de la livraison est déjà accaparé par des acteurs de grande taille, de plus petites entités se sont lancées dans la vente à emporter. C'est par exemple le cas de Zenchef, une start-up, qui a déjà convaincu 3 000 restaurateurs en Europe. « Nous avons développé cette offre de commande en ligne et de collecte sur place durant le confinement. En trois semaines, nous avons équipé plus de 100 restaurants, et en trois mois cette offre a généré 1 million d'euros de volume d'affaires », explique Xavier Zeitoun, cofondateur et patron de la petite entreprise.

Une étude de la start-up D-Vine a d'ailleurs révélé que 30 % d'un échantillon de 300 restaurateurs ont mis à profit cet outil digital durant le confinement et 60 % d'entre eux l'ont conservé après cette période. « Les offres de vente à emporter et de livraison permettent aujourd'hui aux restaurateurs de suivre leurs clients, notamment en télétravail », allègue Thierry Larousse, cofondateur de D-Vine.

Des applications de réservation en ligne

Afin de limiter la formation de files d'attente et de regroupements à l'entrée des restaurants, le gouvernement avait également recommandé aux clients et restaurateurs de privilégier la réservation à distance. Des entreprises se sont donc placées sur ce segment. C'est par exemple le cas de RESA.NINJA, une start-up spécialisée dans la réservation de tables de restaurant. L'application développée par cette entreprise permet notamment « une meilleure gestion de la rotation des tables et une optimisation du taux de remplissage », « tout ceci en temps réel sur tablette et smartphone », peut-on lire sur leur site.

Des QR codes pour accéder à des menus digitaux

Sont aussi plébiscités par le monde de la restauration les menus digitaux. Les QR codes tendent à remplacer peu à peu les cartes classiques. D'après l'étude menée par D-Vine, 53 % des restaurateurs ont créé des menus digitaux et 80 % désirent continuer à les utiliser à l'avenir. Dans certains pays comme les Pays-Bas ou le Royaume-Uni, ces QR codes permettent même parfois de régler la note en ligne.

Les difficultés des restaurateurs et l'accès aux outils digitaux en période de crise

Ces outils digitaux sont plus que bienvenus dans un contexte de crise, où il devient de plus en plus difficile voire impossible pour les restaurants d'exercer leur activité. Avec de nombreuses zones en état d'alerte maximale, un couvre-feu à 21 heures a été prononcé par les autorités. C'est un coup extrêmement dur pour les restaurateurs, pour qui de nombreuses heures de services sont perdues. D'importants manques à gagner seront donc à compléter. Le gouvernement a d'ailleurs prévu un chômage partiel à 100 % pour les tenanciers de bars, restaurants et hôtels jusqu'au 31 décembre prochain.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier