Actualités de l'assurance pour les artisans et les commerçants

Les artisans boulangers vont-ils disparaître ?

Publié le 19 juin 2017
 | Rédigé par
Pourquoi les boulangers-pâtissiers doivent-ils se réinventer ?

Selon le dernier baromètre des défaillances d'entreprises, les artisans boulangers seraient de plus en plus nombreux à mettre la clé sous la porte. En cause, la concurrence des industriels et des qualités de gestion qui font parfois défaut. Explications.

 

Plus de 4 000 boulangeries ont fermé en 4 ans

D’après Les Echos qui ont eu accès à la dernière édition du baromètre des défaillances d'entreprises publiée par Altares, spécialiste de l'édition de bases de données sur les entreprises, le tiers des sociétés agroalimentaires placées en liquidation ou en redressement judiciaire seraient des boulangeries-pâtisseries.

 

En outre, depuis 2013, près de 5 000 boutiques ont fermé leurs portes, faute de clients sous l’effet de la concurrence des industriels notamment.

 

Il faut être aussi un « bon gérant d’entreprise »

Les difficultés rencontrées par les artisans boulangers montrent qu’il ne suffit pas d’être un bon boulanger. Il est nécessaire aussi de posséder quelques qualités en matière de gestion, ce qui n’est pas forcément le cas de tous les professionnels.

 

Comme le rappelle Philippe Maupu, secrétaire général de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF), un « bon boulanger » doit savoir être aussi un « bon gérant d’entreprise » et, selon lui, « certains l’ont oublié ».

 

Pour compléter l’analyse, il faut signaler aussi que les habitudes alimentaires des Français ont changé : ils sont de moins en moins nombreux à manger du pain. Ainsi, l’Association nationale de la meunerie française estime que l’on consomme aujourd’hui 3 fois moins de pain qu’il y a 60 ans et la baguette traditionnelle est actuellement boudée, les pains bio, aux céréales ou sans gluten ayant les préférences du consommateur.

 

Pour éviter la disparition, les artisans boulangers doivent se réinventer.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier