Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Les fonctionnaires plébiscitent le statut d'auto-entrepreneur

Publié le 05 janvier 2012
jardin-jardinier-homme
C’est à n’en pas douter l’enseignement principal du rapport de la commission de déontologie de la fonction publique : les fonctionnaires apparaissent particulièrement sensibles au statut de l’auto-entrepreneur. Un intérêt marqué qui résulte de l’exercice d’activités complémentaires pour percevoir des revenus supplémentaires.

+ 60 % de fonctionnaires auto-entrepreneurs en 2010

Chargée de contrôler le départ des agents publics, et de certains agents de droit privé, qui envisagent d’exercer une activité dans le secteur privé et dans le secteur public concurrentiel, la commission de déontologie de la fonction publique vient de se fendre d’un nouveau rapport qui touche très directement à l’auto-entreprise.

D’après l’institution publique, le nombre de fonctionnaires qui ont déclaré une activité professionnelle à titre secondaire a bondi de 60 % en 2010

Au-delà de la souplesse du statut, c’est la crise qui motive cet attrait croissant pour l’auto-entrepreneuriat. Un moyen de s’assurer une autre source de revenus et de faire face à un éventuel licenciement. 

Les secteurs préférés de ces fonctionnaires auto-entrepreneurs

Si les fonctionnaires exercent une activité complémentaire, cette dernière se déroule pendant leurs jours de congé ou de repos. Plus rarement, elle donne lieu à une modulation du contrat de travail en temps partiel.

Les secteurs privilégiés par ces fonctionnaires ? L’on peut citer pêle-mêle l'hôtellerie, le commerce, la restauration, les métiers du bien-être et du conseil, les travaux en BTP et auprès des particuliers, les services à la personne ou encore les activités de jardinage.

Pour mémoire, pour déclarer son activité sous le statut de l’auto-entrepreneur, le fonctionnaire doit exercer une activité simplement accessoire et déposer une demande préalable en ce sens auprès de son autorité administrative.


L’œil d’AssurlandPro : selon une autre étude réalisée par l'Observatoire de l'Auto-Entrepreneur, le statut de l’auto-entrepreneur fait figure de tremplin pour la vie professionnelle de 81 % des auto-entrepreneurs. Lisez à ce sujet l’article Auto-entrepreneur : un statut tremplin pour 8 personnes sur 10.

Source : Initiatives

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier