Actualité de l'assurance : responsabilité civile

Le petsitter doit assurer sa responsabilité civile professionnelle

Publié le 12 mars 2012
 | Rédigé par
chat-debout-danse
Venue directement des Etats-Unis, la mode de la garde d’animaux par un tiers rémunéré fait des émules de ce côté-ci de l’Atlantique. Reste qu’en termes d’assurance, le professionnel ami des animaux doit veiller à disposer d’une bonne assurance responsabilité civile professionnelle...

18 millions d’animaux domestiques en France

Si l’on en croit quelques chiffres récents, la France apparaît comme le pays du Vieux continent où l’on possède le plus grand nombre d’animaux domestiques avec 18 millions de petites bêtes avec ou sans poil !

L’on ne s’étonnera donc pas de voir se développer le métier de petsitter qui, moyennant finance, se charge de garder chiens et chats quand leur propriétaire n’est pas là.

Or, même si la garde de chiens ou chats peut paraître tout à fait enfantine, cela s’accompagne de responsabilités et obligations comme le fait de d’être couvert sur le terrain de la responsabilité civile professionnelle.

La nécessaire assurance responsabilité civile professionnelle

Car, il existe une réglementation du métier de petsitter. De fait, seule une personne qui bénéficie d’un certificat de capacité et dispose d’une bonne assurance pourra véritablement faire face aux imprévus et accidents qui peuvent se produire en l’absence des propriétaires.

Ainsi, l’assurance responsabilité civile professionnelle permettra notamment de faire aux dommages causés aux tiers et aux frais qui en résultent.

À noter que Transpoil, société de services aux animaux, propose une formation complète pour les aspirants petsitter.


L’œil d’Assurlandpro : restons dans le domaine de l’assurance RCP pour évoquer la campagne publicitaire de l’assureur professionnel Hiscox bien décidé à se faire un nom en France. Découvrez la vidéo de cette campagne grâce à l’article Assurance responsabilité civile professionnelle : Hiscox fait sa pub !.


Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
2 réactions
Commentaire
Bonjour, cet article est très intéressant. Il serait aussi judicieux de parler des très nombreux particuliers qui font cette activité pour arrondir leurs fins de mois, le plus souvent sans être déclarés. Quels sont alors les recours en cas de problème ?
Commentaire rédacteur
Assurlandpro.com29/03/2012 à 16:43
Bonjour,

Faute d'assurance RCPro, le petsitter fautif devra se charger seul de la réparation des dommages causés en puisant dans son propre patrimoine personnel ! Autant dire qu'll vaut mieux être assuré et exercer une activité déclarée !

Excellente journée ensoleillée !