Actualité de l'assurance : prévoyance collective

Assurance prévoyance collective : comment ça marche ?

Publié le 14 septembre 2011
 | Rédigé par
La prévoyance collective : à quoi ça sert ?
Egalement désignée par l’expression « assurance décès invalidité », la prévoyance collective constitue désormais une réalité de l’entreprise française susceptible de satisfaire les salariés comme l’employeur. Tour d’horizon de ses caractéristiques.
 
Les avantages de la prévoyance collective
En offrant une couverture complémentaire aux régimes obligatoires de la Sécurité sociale, la prévoyance collective, ou prévoyance d’entreprise, apporte aux salariés ainsi qu’à leur famille une sécurité tout à fait appréciable.
Résultat du dialogue entre représentants des employeurs et représentants des salariés, la prévoyance collective permet de couvrir :
• les risques de dommages corporels qui résultent d’une maladie ou d’un accident
• les risques qui résultent des engagements liés à la durée de vie
Au nombre de ses avantages, la prévoyance collective représente généralement un coût totalement attractif qui résulte de la mutualisation des risques entre tous les salariés de l’entreprise. De même, ce contrat collectif concerne l’ensemble des salariés ou une partie seulement d’entre eux et, dans tous les cas, il n’est jamais tenu compte de leur revenu, de leur âge ou de leur état de santé.
 
Employeur et salariés : tout le monde y gagne
Pour l’employeur et ses salariés, la prévoyance collective présente un intérêt non négligeable.
Du côté des salariés, ce produit d’assurance représente ni plus ni moins que la couverture la plus adaptée aux risques spécifiques de leur métier ou secteur d’activité pour le montant le plus bas qui soit. 
Autre avantage : les salariés n’ont pas à se préoccuper de démarches particulières ni à veiller à un quelconque suivi. C’est l’entreprise qui s’en occupe !
D’un point de vue strictement financier, la prévoyance collective donne lieu à des avantages sociaux qui viennent s’ajouter à la rémunération. Moins coûteuse à garanties égales qu’un contrat individuel, elle donne aussi lieu à une prise en charge des cotisations par l’employeur à hauteur de 50 à 60 %.
Du côté de l’employeur, la prévoyance collective fait figure d’outil de dialogue social qui peut satisfaire un double objectif : motivation et fidélisation des salariés.
 
Source : CTIP
 
Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
6 réactions
Commentaire

mon frére étant décéder l'année derniére a 60ans n'ayant pas profiter de sa retraite 'aurais voulue savoir ou partait l'argent quil cotisait sur sa fiche de paye lassurance décés part patronale il a été licencier car usine transférer célibataire sans enfant je suis la seule héritière a qui je dois m"adresser

Commentaire rédacteur
Assurlandpro.com23/10/2013 à 17:23

Bonjour Pagniez,

s’il s’agissait d’un contrat souscrit collectivement par l’intermédiaire d’une entreprise, vosu devez vious adresser directement à l’employeur.

Attention, le contrat est résilié dès lors que la personne n’est plus salariée.

Le meilleur dans vos démarches.

Bonne journée.

Commentaire

je suis salarié de la Poste, et reconnue travailleur handicapée catégorie 2, ai je droit à la prévoyance si je m arrête de travailler

Commentaire rédacteur
Assurlandpro.com18/02/2014 à 09:20

C'est votre employeur qui prévoit ou non un contrat prévoyance. Il faut contacter le service RH de votre employeur

Commentaire

apres 6 mois d arret de travail donc fin de la subrogation comment fonctionne la prevoyance et la securite sociale

Commentaire rédacteur
Assurlandpro.com30/11/2015 à 09:15

Bonjour,

Vous devez contacter votre DRH ou votre employeur.

Vous devez normalement percevoir les indemnités journalières de la CPAM et celles de la prévoyance complémentaire si le contrat de prévoyance collectif obligatoire prévoit une indemnité complémentaire aux indemnités journalières.

Notez qu'il existe souvent un délai de carence.

Bonne journée.