Actualité de l'assurance : flotte automobile

L'Assurance maladie aide à l'achat de votre véhicule utilitaire

Publié le 09 mai 2011
 | Rédigé par
Assurance maladie risque routier VUL
Nous évoquions récemment le risque représenté par la conduite automobile dans le cadre d’une activité professionnelle – voir notre article "Le risque routier en entreprise en débat". Or, l’on apprend aujourd’hui que l’Assurance maladie va faire dans la prévention en participant à l’achat d’un véhicule utilitaire.
 
3 000 euros de subvention
La Caisse d'assurance maladie nationale- Risques professionnels lance enfin son « aide à la sécurité ». Après avoir été testée en région, la mesure est étendue au pays tout entier.
Très concrètement, par ce biais, l’Assurance maladie se propose de subventionner à hauteur de 3 000 euros l’achat ou la location longue durée par une entreprise de moins de 50 salariés d’un véhicule utilitaire neuf disposant des options de sécurité active et passive.
Les six équipements qui doivent impérativement figurer dans le véhicule concerné ont été dévoilés par les services de l’Assurance maladie. Les voici : 
• le dispositif d'aide au freinage d'urgence du type AFU
• le contrôle électronique de la stabilité du type ESP
• les airbags passagers
• la cloison de séparation pleine sur toute la largeur et la hauteur du véhicule et points d'ancrage
• le limiteur de vitesse ou système équivalent 

À noter qu’une rallonge de 1 000 euros sera octroyée si l’entreprise choisie l’option indicateur.
 
Les modalités de l’offre
Comment avoir accès à cette offre ? Rien de plus simple. Il suffit de prendre contact avec sa caisse régionale d’assurance maladie une fois que le bon de commande aura été signé.
Détail qui n’en est pas vraiment un, seuls 5 000 véhicules seront subventionnés jusqu’au 31 mai 2012, date de fin de l’opération. Autant dire qu’il n’y a pas une minute à perdre.
Plus loin, l’Assurance maladie veut faire entrer dans l’entreprise la prise en compte du risque routier comme le signale Stéphane Sellier, directeur des Risques Professionnels à la Cnamts : « Notre démarche est plus large que cette subvention qui doit servir de déclencheur à la sécurité pour les PME. D'ailleurs, elle est aussi assortie pour le chef d'entreprise de l'obligation de suivre 2 jours de formation ‘usage professionnel du VUL’ [ndlr : véhicule utilitaire léger]. Notre objectif est également que ces équipements de sécurité deviennent un standard minimum de prévention du risque. »
 
 
Source : Autopros.fr 
Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier