Actualité de l'assurance : crédit professionnelle

Assurance-crédit pro : Coface vise le marché serbe

Publié le 02 août 2014
 | Rédigé par
Assurance-crédit pro : la Serbie, 98e marché pour Coface

Actuellement l’un des leaders mondiaux dans le domaine de l’assurance-crédit professionnel, Coface décide de s’attaquer au marché serbe en misant sur l’implantation locale de son partenaire Axa. Ainsi, mis à part les offres de recouvrement et d’information, les entreprises locales serbes pourront compter sur l’expertise des salariés de Coface en matière d’assurance-crédit.

Il y a quelques années déjà

L’implantation de Coface en Serbie date de 2007. Ce groupe était alors surtout connu pour ses services de recouvrement des créances et d’information d’entreprises.

Afin de pouvoir étendre ses activités, le groupe a décidé de signer avec Axa Nezivotno Osiguranje a.d.o. pour pouvoir s’attaquer au marché de l’assurance-crédit. Ainsi, la Serbie devient le 98e marché pour cette offre spécifique.

Implanté dans plusieurs autres pays, Coface propose désormais son expertise en assurance-crédit dans 14 pays d’Europe centrale.

La teneur de l’offre

La Serbie est l’un des candidats potentiels pour une entrée dans l’Union européenne (UE). Cela en fait donc un marché de choix pour le groupe Coface.

Ainsi, les entreprises serbes peuvent bénéficier depuis le 1er juillet 2014 de l’expertise des salariés de Coface pour les risques relatifs au crédit dans leurs transactions commerciales.

En outre, le groupe propose également toute une panoplie d’outils et d’aides à l’analyse macro et micro-économique afin d’optimiser les différentes transactions effectuées par l’entreprise.

Ainsi, comme l’indique Jean-Marc Pillu, directeur général du groupe : « Coface met à disposition de ses clients le plus grand réseau international d’assurance-crédit. L’étendue de notre offre à 98 pays illustre notre volonté de poursuivre la dynamique d’expansion et notre engagement à servir les ambitions de développement des entreprises partout dans le monde ».

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier