Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Auto-entrepreneur : Laurence Parisot demande des modifications dans le bâtiment

Publié le 22 mai 2013
 | Rédigé par
Auto-entrepreneur : Laurence Parisot fait le point sur le régime

Le 16 avril dernier, durant la conférence de presse mensuelle du Medef,  sa présidente Laurence Parisot a estimé que le régime de l’auto-entrepreneur était une création ingénieuse le qualifiant d’« invention géniale ». Logiquement, elle a appelé à son maintien et à sa non-limitation dans le temps comme le laissent entendre certains membres du gouvernement. En revanche, Laurence Parisot propose d’apporter quelques retouches de modification dans le bâtiment, secteur où l’on décèle une « concurrence totalement déloyale ».

Une réaction sceptique par rapport à la limitation de la durée du régime

En écho à l’annonce de la ministre en charge de l’Artisanat, Sylvia Pinel, relative à la limitation du régime de l’auto-entreprise à une certaine durée, Laurence Parisot a fait part de son scepticisme.

Faisant valoir un avis différent de celui de la ministre, Laurence Parisot a estimé qu’il était nécessaire de maintenir le régime inchangé au moins quant à sa durée. Car, dans le même temps, elle a émis l’idée que l’auto-entreprise se voit appliquer un lissage spécifique dans le domaine de la construction.

En faveur de modifications du régime dans le secteur de bâtiment

Pour limiter les distorsions de concurrence jugées déloyales à l’égard des artisans professionnels du secteur bâtiment, la numéro 1du Medef évoque des modifications particulières pour leur statut d’auto-entrepreneur dans le bâtiment. Elle a certifié que la limitation du régime dans le temps ou sa suppression ne constituait en aucun cas une solution envisageable, « toute remise en cause » risquant de favoriser le « développement d'une économie cachée ». Un aménagement du régime d’autant plus utile et pertinent dans le bâtiment et la construction que le secteur est actuellement fortement touché par cette période de crise économique.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier