Actualité de l'assurance : retraite collective

Perp : pas de blocage anticipé pour les expatriés

Publié le 15 septembre 2014
 | Rédigé par
Perp : quelles options pour les expatriés ?

Avec une économie d’impôt non négligeable, il est possible de se constituer une épargne pour préparer sa retraite. Il est notamment envisageable de recourir au Plan d’épargne retraite populaire (Perp). Cependant, même s’il s’agit d’un financement qui peut durer de longues années, il présente quelques contraintes. Par exemple, dans le cas des expatriés, l’argent placé à titre d’épargne ne sera débloqué qu’une fois le salarié parti à la retraite.

Quelques exceptions

Les expatriés ne peuvent jouir de leur épargne avant leur départ à la retraite. Toutefois, une exception à cette règle a été mise en place en cas de handicap ou de décès d’un conjoint ou partenaire pacsé.

L’expiration des droits aux allocations chômage fait aussi partie de cette exception, surtout après un licenciement.

Mais ce déblocage ne concerne pas uniquement les particuliers et un chef d’entreprise peut bénéficier de cette aide dans le cas d’un surendettement ou d’une liquidation judiciaire.

Le cas spécifique des expatriés

Toutefois, toutes les personnes ayant constitué une épargne retraite ne peuvent pas bénéficier du déblocage anticipé.

Tel est le cas des expatriés car le fait d’allonger la liste des cas où l’on peut bénéficier d’un déblocage anticipé entrerait en contradiction avec les objectifs initiaux du Perp, c'est-à-dire constituer une épargne sur le long terme et préparer la retraite.

En outre, actuellement, le nombre d’expatriés a augmenté et un tiers d’entre eux est constitué de retraités. Donc, l’élargissement permettant le rachat du contrat ne sera pas envisagé. Selon le ministère des Finances, il n’est malheureusement pas possible pour les personnes en départ pour l’étranger de récupérer leurs fonds. Néanmoins, d’après Bercy, le cas dépendrait de l’épargne retraite, de son évolution et des problèmes que pourraient avoir les personnes assurées.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier