Actualité de l'assurance : pertes d'exploitation

Entrepreneurs, pensez à protéger votre chiffre d'affaires des sinistres !

Publié le 29 mars 2011
 | Rédigé par
Assurez son entreprise
Pour éviter une baisse éventuelle du chiffre d’affaires de votre entreprise suite à un sinistre, n’hésitez plus ! Souscrivez une assurance perte d’exploitation. Elle permettra notamment de couvrir les frais fixes que vous devez impérativement honorés (loyers, salaires,…). Revue de détails de ce produit d’assurance.
 
Des sinistres potentiellement fatals à l’entreprise
Un incendie, un dégât des eaux, une explosion,…Ces sinistres risquent de compromettre l’activité de votre entreprise et de ralentir ou d’arrêter la production alors que les frais fixes (impôts, taxes, loyers, salaires, intérêts,…) doivent être acquittés.
Pour se sortir d’un tel embarras, rien ne vaut l’assurance perte d’exploitation. Différente de l’assurance de dommages directs qui vaut pour les dégâts matériels résultant du sinistre, cette assurance correspond au manque à gagner de l’entreprise à cause d’un incident qui touche ses locaux ou son matériel.
Souvenez-vous cependant que l’assurance perte d’exploitation ne joue que si vous êtes doté, au jour du sinistre, d'une assurance couvrant les dommages matériels. 
 
Ce que couvre l’assurance perte d’exploitation
Les événements fâcheux couverts par l’assurance perte d’exploitation sont légion : incendie, explosion, foudre, dommages électriques, dégâts des eaux, bris de machine, crash aérien, tempête, grêle, catastrophe naturelle, émeute et acte de vandalisme sont souvent couverts.
Un conseil toutefois : avant toute chose, pensez à évaluer les risques encourus pour estimer les dommages et pertes susceptibles d’affecter votre entreprise.
 
Calculez le capital à assurer
Afin de déterminer la valeur à assurer, servez-vous de la marge brute du dernier exercice comme base de calcul et tenez compte de la croissance prévisible de l’entreprise. 
De fait, il faut actualiser périodiquement le capital assuré en tenant compte de facteurs propres à votre entreprise (croissance de l’activité, lancement d'un nouveau produit, modification du marché,…).
À noter qu’en cas d’estimation incorrecte de la marge brute initiale, la majorité des contrats renferme une clause d’ajustement. La prime d’assurance calculée selon une estimation du capital sera réajustée chaque année en fonction du montant réel de la marge brute.
 
Trucs et astuces
Les cinq étapes primordiales de l’assurance perte d’exploitation :
1. Pensez à souscrire au préalable une assurance dommages directs
2. Identifiez les éléments à protéger (stock, unité de production,…)
3. Déterminez les risques encourus (catastrophe naturelle, bris de machine, dommages électriques...)
4. Evaluez le temps requis pour la reprise de votre activité, la reconstitution de votre stock,…
5. Calculez la valeur à assurer
 
 
Source : Commerce Magazine
Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier