Fiches pratiques de l'assurance : pertes d'exploitation

L'assurance pertes d'exploitation efficace pour la survie de l'entreprise

Publié le 25 février 2015
 | Rédigé par
166 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.

En raison du contexte économique, nombre d’entreprises font face à une situation difficile à gérer. Le chiffre d’affaires et la rentabilité sont impactés. Heureusement, pour faire face à ce genre de difficultés, il est possible de souscrire une bonne assurance pertes d’exploitation. Pour préserver la trésorerie de la société ou son existence même, cette assurance est l’un des contrats qu’un entrepreneur ne doit pas négliger.

L’utilité de l’assurance pertes

Les sinistres peuvent avoir des conséquences préjudiciables très difficiles à surmonter. L’assurance pertes d’exploitation a été mise en place pour les aider à surmonter les difficultés financières.

D’une façon générale, les entreprises décident de souscrire cette assurance par précaution car, dans les situations de crise, ce genre de contrat peut vraiment être une solution très efficace.

Les garanties ont pour objet de rembourser les biens détruits au sein de l’entreprise en cas de sinistre pour assurer la continuité de la production. À défaut d’un tel contrat, l’interruption ou la réduction de l’activité de l’entreprise en cas d’accident ne sera pas prise en compte par l’assureur.

Assurer la survie de l’entreprise

La vie d’une entreprise n’est jamais un long fleuve tranquille et un sinistre peut se produire à tout instant.

Les sinistres ne sont généralement pas prévisibles mais l’entrepreneur peut avoir réalisé une évaluation préalable des risques.

En principe, après un sinistre, la production peut diminuer ou même stopper, faute de machines en état de bon fonctionnement. L’assurance pertes d’exploitation prendra en charge les frais supplémentaires engagés dans la location de matériel ou de locaux pour que l’entreprise soit de nouveau opérationnelle. Ce sera donc l’assurance qui prendra en charge toutes les dépenses engendrées durant le temps de pause entre le sinistre et la reprise complète de l’activité de l’entreprise.

Moralité : mieux vaut anticiper les dangers qui peuvent porter atteinte à votre activité et veiller à ce que la protection assurantielle soit adaptée.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier